Cusco et la vallée sacrée

Cusco et la vallée sacrée

Laissant Puno derrière nous, nous voilà arrivés pour quelques jours à Cusco (à prononcer Cosco). L’occasion de découvrir la culture Inca (ou plus précisément Quechua, Inca étant le nom de l’empereur de cette grande civilisation) puisque les lieux qui entourent la ville sont remplis d’histoire et méritent qu’on prenne le temps de s’y attarder !

Cusco

A Cusco, il y a plein de choses à faire ! Tout d’abord on y trouve plein d’églises, de cathédrales et de couvents. Ensuite, il y a tout un tas de musées : on a particulièrement aimé le musée d’histoire régionale de Cusco et le Museo Casa Concha qui retrace l’histoire du Machu Picchu et de sa découverte en 1901 et 1911. Il y a aussi un marché où l’on trouve de tout, le mercado San Pedro. Il y a bien sûr aussi les rues de Cusco où il fait bon déambuler, en passant par la belle plaza de armas, et par le quartier artistico bohème San Blas. Pour ceux et celles qui veulent voir le côté plus moderne de Cusco, il suffit de marcher à l’est de la ville ou de prendre un des nombreux petits bus qui font le trajet dans cette direction. Et enfin, il y a tout autour de Cusco des sites incas bien conservés, notamment celui de Sacsayhuaman, accessible à pied et situé à 2 km environ du centre ville. Ah et… n’oublions pas les bars et restos bien sympas qu’on peut trouver ici également !

La vallée sacrée

La vallée sacrée regroupe différents villages et lieux touristiques qu’il faut absolument voir si l’on passe un peu de temps à Cusco. Elle s’étend de Pisac et Ollantaytambo et se prolonge jusqu’au Machu Picchu.

Pour la visite des lieux historiques, on recommande d’acheter le « boleto turistico » qui pour 130 soles donne accès à un certain nombre de sites de la vallée sacrée, ainsi qu’à différents musées de Cusco – sachant qu’une entrée d’un site seul vaut environ 70 soles, le billet est vite rentabilisé.

Pisac

Pisac est l’une des anciennes cités incas les mieux conservées de la région. Le lieu est connu a la fois pour son marché touristique mais aussi pour ses ruines auxquelles on peut accéder en taxi (via une route qui fait tout le tour de la colline) ou en optant pour une petite grimpette – sans mentir, ça grimpe bien ! On a eu la chance d’y être quasiment seuls, l’occasion de faire un petit entraînement avant le trek du Salkantay et de se faire un bon petit picnic au soleil au milieu des ruines.

Pour se rendre à Pisac, plusieurs options existent : le bus, le collectivo depuis la rue Puputi à Cusco, le taxi ou l’excursion organisée par une agence. Nous avons opté pour le collectivo et cela s’est très bien passé.

Chinchero

Chinchero est un petit village où l’on peut trouver des fabriques d’artisanat local et des ruines, avec pour spécialité des terrasses incas à angle droit et non en bout arrondi comme on en trouve un peu partout ailleurs. Le village a également une église absolument magnifique (les murs et le plafond sont recouverts de peintures) et très bien conservée (interdit d’y prendre des photos), une jolie surprise pour nous !

On a adoré se balader dans ce lieu notamment car on y est allé l’après-midi alors que les groupes de touristes y viennent plutôt le matin, car on a eu une très jolie lumière sur les paysages aux alentours et car on a pu observer quelques scènes de vie paysanne vraiment charmantes.

Un petit coup de coeur pour nous !

Moray

A quelques dizaines de km de Cusco et de Chinchero, Moray est un lieu assez spectaculaire de la culture inca en tant qu’ancien laboratoire d’agriculture. En effet, les Incas ont installé là bas 3 fosses de forme circulaire disposées à cultiver tout un tas de produits comme le maïs, les pommes de terre ou les fruits tropicaux. Un système très intelligent avec des températures différentes à chaque terrasse, la différence entre la plus basse et la plus haute étant de 15°C ! De quoi pouvoir tout cultiver en gros. Pas mal non ?!

Maras

Maras ne fait pas véritablement partie de la vallée sacrée mais trouve sa place ici car il est courant de combiner une excursion à Moray avec une excursion à Maras – 13 km les séparent. A Maras, on ne trouve pas des ruines mais des salines, et en nombre ! Près de 2000 salines situées en contrebas d’une vallée et partagées par 800 familles se font visiter chaque jour par de nombreux touristes. A l’origine de ces salines, une source d’eau salée exploitée depuis l’époque pré-inca ! Un spectacle assez magique surtout quand le soleil se réfléchit dans l’eau salée et que les petits cours d’eau sont ouverts. Le sel produit ici est vendu au Pérou mais aussi à l’étranger, pour une utilisation culinaire mais aussi thérapeutique.

Ollantaytambo

Ollantaytambo est un des derniers villages de la vallée sacrée avant de rejoindre Aguas Calientes près du Machu Picchu. Doté d’une jolie place publique et de petits restos touristiques, le village a conservé une importante forteresse inca, lieu de batailles avec les colons espagnols au XVeme siècle. Là encore, belles terrasses, pierres imposantes, temple du soleil ou encore systèmes d’irrigation ingénieux font la joie des visiteurs – c’est en tous cas un lieu qu’on a beaucoup aimé !

Nous avions choisi d’aller à Ollantaytambo en taxi tôt le matin, puis d’aller à Moray et Maras avant de rejoindre Chinchero. La route entre ces différents lieux est juste magnifique, surtout la partie de piste dans les montagnes !

Nous avons alterné quelques excursions dans la région avec un peu de repos à Cusco et une excursion aux montagnes colorées de Vinicunca (article à suivre), un rythme qui nous a bien plu 🙂

Infos pratiques :

  • Hébergement chez Doris, casa éloignée du centre ville : 90 soles / nuit pour une chambre double avec salle de bain partagée, petit dej compris
  • Trajet en bus pour aller au centre ville : 0,80 soles / personne
  • Taxi pour revenir du centre ville : environ 5 à 7 soles
  • Achat du billet touristique : 130 soles
  • Prix d’entrée pour Maras : 10 soles / personne
  • Collectivo pour Pisac : 5 soles / personne
  • Bus pour revenir de Pisac : 2,5 soles / personne
  • Taxi pour excursion Cusco – Ollantaytambo – Maras – Moray – Chinchero : 190 soles pour un taxi privé sur la journée
  • Restaurant Uchu Peruvian Steakhouse : 25 soles un verre de vin, 65 soles pour un plat délicieux de boeuf, agneau et alpaga cuit en pierrade avec frites et salade – on a adoré !
  • Restaurant Morena Peruvian Kitchen : plats entre 40 et 60 soles environ, jus de fruits 15 à 20 soles – délicieux et trop bien présenté !
  • Museo del Pisco : 24 soles pour un super bon pisco sour
  • La Bondiet : 8 soles pour un thé mate inca, environ 15 soles le club sandwich et entre 7 et 10 soles pour une part de gâteau

Commentaires

Commentaires

Une réaction au sujet de « Cusco et la vallée sacrée »

Laisser nous un petit commentaire

Scroll Up