La baie d’Ha Long terrestre, dans le brouillard

La baie d’Ha Long terrestre, dans le brouillard

Après notre super épisode roadtrip dans le Nord du Vietnam, nous voilà dans la province de Ninh Binh, plus précisément à Tam Coc dans ce qu’on appelle la baie d’Ha Long terrestre.

Notre arrivée (un peu brutale) ici s’est faite sous la pluie et dans le froid, on ne voyait strictement rien aux alentours : bref, c’était cool !

Marché sous la pluie à Ninh Binh

Normalement, la baie d’Ha Long terrestre ça ressemble à ça (photo obtenue en faisant une recherche sur Google, bien sûr elle n’est pas du tout retouchée hein !) :

Pour nous, ça ressemblait plutôt à… ça :

Pour bien profiter de la baie d’Ha Long terrestre, on peut :

  • Faire de la barque, c’est l’attraction n°1 et la spécialité du coin c’est que les rameuses (ce sont toutes des femmes) ne rament pas avec leurs bras mais avec leurs pieds !
  • Faire du vélo
  • Prendre un scooter
  • Marcher avec ses petits pieds
Jolies chaussettes
Notre rameuse de compèt

Nous concernant nous avons choisi de faire un tour à pied le 1er jour mais vu la pluie et la gadoue ce n’était pas brillant… Par ailleurs, des chiens assez agressifs nous ont plusieurs fois barré la route.

Nous avons aussi opté pour un tour en barque et le 2ème jour pour un tour en scooter (le temps était encore + moche que la veille, on ne voyait vraiment rien !).

Malgré tout, les paysages restent tout de même exceptionnels, on imagine bien que ça doit être magnifique quand il fait beau et quand c’est la bonne saison pour les rizières.

Reflets et brume

Lieux à visiter près de Tam Coc

Près de la petite ville de Tam Coc, on trouve pas mal de temples, pagodes, canaux et lieux à parcourir en barque, à pied ou en vélo / scooter. On peut opter pour :

  • La balade en barque depuis l’embarcadère de Tam Coc (environ 2h de navigation)
  • La balade en barque depuis l’embarcadère de Trang An au Nord (3h de balade)
  • La balade en barque dans la Sun valley (environ 1h à 1h30 de barque)
  • La balade allant jusqu’à Tam Coc garden

A chaque fois, on passe entre de grosses montagnes karstiques, dans des grottes (attention à la tête !) et dans de petits canaux. Les paysages sont très jolis mais sur certains trajets c’est un peu l’autoroute surtout entre 10 et 15h quand tous les vans faisant l’aller retour depuis Hanoi dans la journée débarquent avec plein de touristes !

Dans la grotte

On peut aussi opter pour :

  • La colline de Hang Mua, appelée aussi colline du dragon, qui donne une vue magnifique sur la baie. Malheureusement on a fait l’impasse là-dessus car il faisait trop moche et on ne voyait rien !
Vue depuis Hang Mua, là encore une photo Google…
  • La pagode de Bich Dong, à 3 km de Tam Coc, avec plusieurs petits monuments qui sont attachés ou sont disposés carrément dans des grottes : c’est plutot pas mal.
  • L’ancienne cité impériale de Hoa Lu, où tous les cars de touristes s’arrêtent. On y a pas vu beaucoup d’intérêt si ce n’est que le pont et la grande porte d’entrée sont jolis.
Pont et entrée de Hoa Lu
  • L’immense ensemble de pagodes et de temples de Bai Dinh, certes moderne et non d’époque mais assez impressionnant avec tous ses buddhas et ses grands espaces. C’est un peu le château de Versailles local 🙂
Cherchez les intrus
Gros Buddha !

Vous l’aurez compris ici il y a de quoi faire, mais c’est quand même mieux quand il fait beau…

Spécialité culinaire de la région

On ne pouvait finir cet article sans parler de la chèvre, la spécialité locale que tous les restos de Tam Coc proposent au menu. On a goûté, c’est franchement pas terrible ! Puis on est aussi tombé sur une dizaine de chèvres roties en entier et déposées au bord de la route prêtes à être vendues à qui veut…

Pauvres biquettes qui finiront bientôt à la casserole

En tous les cas, le moral va mieux depuis que nous avons quitté le Nord, même si on doit avouer avoir un petit coup de blues en cette période fêtes de fin d’année loin de la France (on est grave en manque de vin rouge, de comté, de bonne viande et de foie gras !!!), de nos proches et de nos potes, le froid et la grisaille n’arrangeant rien. Les Vietnamiens sont un peu plus sympathiques ici mais ils restent tout de même rudes pour la plupart, il faut encore et toujours tout négocier et les choses restent encore bien compliquées même si le lieu est un des plus touristiques du pays.

Sur ce, nous remontons à Hanoi pour finir l’année 2017 avec plein de nems et de nouilles de riz ! 🙂

Infos pratiques (taux de conversion : 100 000 D = 3,71 euros) :

  • Pour venir à Tam Coc : prendre un bus local (70 000 D) puis un taxi (environ 100 000 D) ou un bus touristique (entre 100 000 et 150 000 D)
  • Dormir à Tam Coc : en été ou en saison sèche, il est super cool de dormir dans un bungalow au pied des montagnes, comme par exemple à Nguyen Shack. De notre côté avec le mauvais temps, nous nous sommes réfugiés à l’hôtel Thien Truong An, 260 000 D pour chambre double avec sdb et petit dej inclus (tarif négocié). Il se situe à l’entrée du village et c’est très calme, on y a super bien dormi
  • Vélos : gratuit ou 50 000 D / jour selon l’hôtel
  • Scooter : 100 000 D / jour
  • Pagode de Bich Dong : gratuit
  • Tour en barque dans la Sun valley : 100 000 D / personne négocié (l’arnaque : les rameuses nous l’avaient proposé à 200 000 D)
  • Tour en barque à Tam Coc : 120 000 D / personne + 150 000 de bateau pour 2
  • Tour en barque à Trang An : on ne sait pas 🙂
  • Pagode / temple de Bai Dinh : gratuit sauf l’entrée pour voir le gros buddha en or dans la très grande pagode (50 000 D / personne). Attention : les guichets à l’entrée proposent des tickets à 30 000 D / personne, non pour l’entrée au site mais pour un trajet en voiture électrique (sans que ce soit super explicite…) !

Commentaires

Commentaires

Une réaction au sujet de « La baie d’Ha Long terrestre, dans le brouillard »

Laisser nous un petit commentaire

Scroll Up