Le Perito Moreno, géant de glace

Le Perito Moreno, géant de glace

Après notre petit roadtrip sur la route des 7 lacs près de Bariloche (cf notre article), nous mettons le cap encore plus au sud en Patagonie : direction El Calafate pour voir le célèbre glacier Perito Moreno !

Un trajet interminable

Pour nous rendre à El Calafate nous avons mis près de 32h en bus, le plus long trajet que nous n’ayons jamais fait et qui s’est avéré un peu loin de ce que nous avait vendu la vendeuse de la compagnie Taqsa Marga. On ne sera pas long là dessus mais contrairement à ce que l’on nous avait dit nous n’avons pas eu d’eau ni de repas sur tout le trajet mis à part un mini sandwich pas bon et 2 petits gâteaux. Heureusement qu’on avait prévu quelques en cas avant et qu’on a pu acheter des petites choses en cours de route. Au delà de cette mauvaise surprise nous n’avons eu aucun film digne de ce nom ou de couverture pour dormir : trop sympa le voyage…

Coucher de soleil depuis le bus

Et puis comme si ce n’était pas assez, il a fallu qu’on tombe en panne après 26h de trajet, la célèbre « panne mécanique » que tous les chauffeurs évoquent chaque fois qu’il y a un problème ! Heureusement qu’il y avait un mécanicien parmi les passagers, sans qui nous serions probablement restés bloqués des heures encore sur la route, encore merci à lui !

En panne

El Calafate

Arrivés à El Calafate nous avons été contents de nous poser enfin sur un lit, nous avions trouvé heureusement un bon hôtel 🙂

Ici il n’y a pas grand chose à faire à part les excursions dans la région, nous avons juste profité du beau temps pour marcher un peu le long du lac Argentino et dans la ville avant de nous offrir une parilla au dîner (grillades de viandes, une spécialité argentine).

Excursion au Perito Moreno

Le lendemain nous avions booké une excursion pour nous rendre au Perito Moreno, LE glacier à ne pas rater en Patagonie.

Après 1h30 de route nous avons débuté notre petite marche sur le site : on a retrouvé ici l’art qu’ont les Argentins pour construire de belles passerelles, ça nous a rappelé les chutes d’Iguazu (lire notre article sur le sujet) 🙂 Nous serons finalement restés 4h à déambuler sur tous les chemins aménagés pour admirer le glacier sous tous ses angles. Il faut dire non seulement qu’il est immense mais surtout qu’il est impressionnant !

Pas de chance pour nous, il a plu toute la journée – sauf par miracle au moment de notre pause sandwich – mais cela ne nous a pas empêchés de profiter du lieu. C’est assez difficile à décrire mais le glacier est tellement gigantesque qu’on a du mal à croire qu’il est bien là face à nous (on est finalement très près). Il fait entre 40 et 70m de haut et est un des rares glaciers à se régénérer complètement ; il avancerait d’environ 700m par an, rien que ça ! Il n’est pas rare d’entendre de gros bruits de fracas quand un morceau de glace se brise (et clairement ce n’est pas un bruit de glaçon qu’on fait tomber dans un verre d’eau !), ou de voir des icebergs se retourner quand ils prennent les vagues des bateaux faisant des excursions sur le lac.

En bref, on a juste adoré !

Pour saisir l’immensité de la chose, n’hésitez pas à regarder notre vidéo 😉

Planification de la suite de notre séjour en Patagonie

A El Calafate nous en avons aussi profité pour mettre à plat notre calendrier, car finalement nous n’avions pas vraiment préparé cette partie du voyage. Après de longues hésitations, pas mal de doutes voire de regrets (anticipés) nous avons décidé de ne pas descendre à Puerto Natales (au Chili), point d’entrée du parc national de Torres del Paine. On sait l’endroit magnifique mais de plus en plus prisé, les règles émises par la Conaf (organisme qui gère le parc) ont récemment changé et il est désormais nécessaire de réserver TOUS les campings où l’on souhaite dormir en trek, et ce plusieurs mois à l’avance même en basse saison ! Certains campings gratuits ont d’ailleurs fermé, et d’après ce qu’on a pu voir les campings payants sont chers. Plusieurs organismes gèrent les campings sans qu’il y ait de lien entre eux et il ne semble pas être leur fort de répondre rapidement aux questions des randonneurs… Sans compter que la météo en ce moment était annoncée comme vraiment mauvaise – jusqu’à -6 degrés en journée auxquels il faut ajouter un vent glacial, de la pluie et de la neige – et qu’on était clairement pas assez équipé pour le froid… On ne fera donc pas le célèbre trek du W ! Une autre fois peut être 🙂

Pour se consoler, on a donc prévu de passer plus de temps dans les montagnes d’El Chalten en retrouvant d’ailleurs Pauline et Ludo qu’on avait rencontrés à Valparaiso, puis sur la carretera australe au Chili.

Suite donc au prochain épisode !

Infos pratiques (taux de conversion : 10 pesos argentins = 0,49 euros) :

  • Bus Bariloche – El Calafate : 30h de trajet en passant par Perito Moreno (la ville) et Rio Gallegos. La ruta 40 permettant de faire la liaison directe Perito Moreno – El Calafate est fermée entre fin avril et mi octobre, bien dommage pour nous car le trajet aurait été moins cher et moins long ! Compter environ 2 480 pesos / personne avec la compagnie Taqsa Marga (avec un service laissant à désirer pour le prix)
  • Alternative possible : il est possible de prendre un vol qui relie El Calafate à Bariloche en 1h30, avec la compagnie Aerolinas Argentinas. Soit à réserver à l’avance, soit directement à l’agence qui se trouve à El Calafate car c’est moins cher que sur internet !
  • Hôtel Amigos del mundo à El Calafate : 495 pesos la chambre double avec sdb privée et buffet à volonté au petit dej, en promotion
  • Parilla au centre ville (petit resto qui ne payait pas de mine) : 395 pesos pour 2 sans compter la boisson ; tout est très cher à El Calafate !
  • Excursion au Perito Moreno : 400 pesos aller retour / personne en minibus
  • Prix d’entrée du parc national Los Glacieres pour voir le Perito Moreno : 500 pesos / personne (pour les étrangers ; 260 sinon pour les argentins)

Commentaires

Commentaires

5 réactions au sujet de « Le Perito Moreno, géant de glace »

Laisser nous un petit commentaire

Scroll Up