Puerto Varas et ses environs, petit coin d’Allemagne au Chili

Puerto Varas et ses environs, petit coin d’Allemagne au Chili

Nous quittons l’île de Chiloe pour revenir sur le continent ! En quelques heures de bus seulement, nous arrivons à Puerto Varas, une ville au bord du lac Llanquihue réputée comme étant un lieu où il fait bon vivre. Plusieurs Chiliens et des Français sur des blogs parlaient aussi des différentes choses à faire dans les environs notamment du village de Frutillar, on s’est donc posé là pour 2 jours et demi sans trop se presser.

Si vous voulez voir notre petit vidéo sur ces quelques jours là-bas, cliquez juste en dessous !

Arrivée à Puerto Varas

De prime abord la ville ne nous a pas semblé beaucoup mieux que d’autres que nous avons visitées, peut être aussi parce qu’il pleuvait et qu’il faisait froid, mais rapidement on a pu voir que locaux et touristes se sentent bien ici et que les paysages notamment la vue sur les volcans alentours nous invitent à la détente ! Cela dit, Puerto Varas s’est bien développé avec le tourisme et son bord de lac est maintenant couvert de grands hôtels, bars restos un peu branchés et même d’un casino. En été ici, c’est blindé !

Vue sur le volcan Osorno et la cathédrale de Puerto Varas

Après avoir visité quelques hostels on s’est posé à l’auberge Margouya, où Arnaud a utilisé son art de la persuasion pour faire baisser le prix de la chambre puisque nous avions vu sur booking un prix inférieur à celui proposé par le mec de l’accueil… Et ouais, faut pas essayer de nous la faire à l’envers ! Surtout qu’après avoir passé 2 nuits dedans et après avoir attendu 1h et demi pour aller aux toilettes le matin car il n’y avait que 2 salles de bain (où étaient les toilettes…) pour une capacité d’environ 20 locataires, on s’est dit que le prix demandé initialement était trop cher pour la prestation proposée.

Bref, dans cet hostel nous avons pu faire la connaissance d’Helen une British bien cool qui n’a pas froid aux yeux en voyageant toute seule à 25 ans à peine, mais aussi de Gabrielle et Sebastian un couple franco-chilien qui vient d’acheter un terrain dans la région pour construire sa maison en pleine nature (un beau projet !). Nous avons beaucoup discuté avec eux notamment avec Sebastian qui nous a parlé de leurs voyages et expériences passés un peu partout dans le monde et bien sûr du Chili. C’est d’ailleurs à ce moment-là qu’on a appris que le transport de personnes par le train avait progressivement disparu sous les années Pinochet puisque la privatisation des services a permis le développement du bus au détriment des lignes ferroviaires. Les compagnies de bus sont ici détenues par l’une des 7 familles qui dirigent toute l’économie du pays (pour en savoir + sur ce sujet, n’hésitez pas à lire notre article sur Chiloe). Sebastian nous a aussi montré pas mal d’excursions à faire dans le coin mais par manque de temps et avec une météo pas forcément clémente le lendemain nous nous sommes contentés de 2 sorties qui nous ont beaucoup plu.

Une demi journée aux saltos de Petrohue

En 1er lieu nous avons choisi de nous rendre aux saltos (= chutes) de Petrohue, un lieu que les Chiliens aiment particulièrement et qui se situe à 1 heure de bus environ de Puerto Varas en minibus. Plus que des chutes impressionnantes par leur hauteur, il s’agit surtout d’un bouillonnement bruyant d’eau qui mousse énormément et dont la couleur bleu turquoise fait un contraste parfait avec la roche volcanique noire. Tout ça avec vue sur le volcan Osorno, malheureusement pour nous un peu couverte par les nuages.

Saltos de Petrohue

On a également aimé se promener sur le chemin qui mène au ruisseau des amoureux (que c’est romantique 😉 ) avant de se prendre une bonne averse. L’eau est si limpide et d’une couleur magnifique là bas ! On aura juste été un peu déçu de payer le prix fort à l’entrée du parc (2 fois plus élevé que pour les Chiliens, c’est le jeu partout ici…) alors qu’un chemin sur les 3 était fermé, mais c’est comme ça !

Juste avant de partir nous avons eu la chance de voir… un renard !

Renard

Après cette excursion sympathique nous avons décidé de pousser notre route un peu plus loin, et c’est en faisant du stop que nous nous sommes retrouvés embarqués par 2 Brésiliens venant de… Petropolis, la ville où nous avons célébré le mariage de Ben et Bruna au début de notre tour du monde ! Le monde est vraiment petit n’est ce pas 🙂

Rencontre avec des Brésiliens en stop

Bon, Petrohue ne nous aura pas autant charmés puisque nous avons seulement marché 5 minutes au bord du lac dont le sable est formé de petits cailloux volcaniques, mais il est possible d’y faire une excursion en bateau pour mieux découvrir les côtes du joli lago Todos los Santos. On est donc rentré par le minibus pour finalement profiter de Puerto Varas en prenant une bonne glace chez Pudu, un café bien cosy !

Pause ice cream !

On finira cette journée à l’hostel en goûtant quelques bières chiliennes avec un bon plat de pâtes (#ibu).

Ca ibute un peu

Petit tour gourmand à Frutillar

Le lendemain nous nous sommes rendus à Frutillar à 30 minutes au nord de Puerto Varas. Claire voulait absolument aller là bas depuis 1 semaine uniquement pour goûter un Kuchen c’est-à-dire la spécialité locale que sont les gâteaux hérités de l’époque où les Allemands ont colonisé la région (dans les années 1850 environ). Toujours aussi gourmande celle-là !

Vue sur la muelle et le volcan Osorno à Frutillar

On a vraiment bien aimé passer du temps à Frutillar car ce petit village (beaucoup plus petit que Puerto Varas) jouit d’une vue magnifique sur le volcan Osorno (qui a un cône parfait !) et est très bien aménagé pour s’y promener. Avec sa longue plage au bord du lac, ses maisons de style colonial germanique, ses petites églises en bois mais aussi son théâtre moderne très esthétique architecturalement parlant et toutes les petites sculptures faisant référence à la musique classique (y sont organisées chaque année les « semaines musicales »), le village est vraiment joli !

Et puis on aura passé une bonne heure au soleil posé sur la terrasse d’un café à déguster un fameux Kuchen et une Torta avec un litre de thé. Élise si tu lis cet article, ce lieu est pour toi !! Là aussi en bref, on s’est senti comme en Allemagne ou comme en Autriche.

Pause Kuchen 🙂

Après cette journée super agréable nous nous sommes posés à l’hostel quelques heures avant de nous rendre au terminal de bus Pullman – ici c’est bizarre mais il n’y a pas de terminal central, toutes les compagnies ont leur propre terminal, pratique... Le tenancier du terminal était tout sauf aimable et nous a mis à la porte à 22h30, ce qui nous a permis de faire la connaissance du propriétaire du petit resto d’à côté, un Frenchy qui nous a offert un thé ! Puis nous avons pris un bus de nuit en direction de Chillàn, une escale non prévue de base mais où nous avons passé un super moment. Nous vous raconterons le pourquoi du comment dans un prochain article !

Mis dehors à la gare routière !

Infos pratiques (taux de conversion 1 000$ chiliens = 1,37 euros) :

  • Bus Ancud (Chiloe) – Puerto Varas : 3h de trajet, 4 000$ / personne avec la compagnie ETM
  • Hostel Margouya à Puerto Varas : 18 500$ / nuit pour une chambre double avec sdb partagée sans petit dej, pas mal mais limité en ce qui concerne les espaces communs
  • Minibus Puerto Varas – Saltos de Petrohue : 2 000$ / personne, 1h de trajet
  • Prix d’entrée du parc Saltos de Petrohue : 4 000$ / personne
  • Minibus Petrohue – Puerto Varas : 2 500$ / personne, 1h30 de trajet
    Glacier artisanal Pudu : 2 000$ la glace, 2 500$ pour 2 boules (de glace !)
  • Minibus Puerto Varas – Frutillar : 1 200$ / personne, 30 minutes de trajet
  • Salon de thé Duendes del lago à Frutillar : 2 500 à 2 800$ la part de Kuchen ou Torta, 3 000$ la théière pour 2
  • Pour prendre le minibus à Puerto Varas : tous les minibus se prennent près de la place centrale, à côté de la Banco de Chile ; par contre pour les trajets en bus vers les autres grandes villes, il faut se rendre au terminal de la compagnie avec laquelle on voyage, les terminaux sont situés un peu partout dans les hauteurs de la ville
  • Autres excursions à faire : montée du volcan Osorno (pas donné), rafting dans le rio Petrohue, Puerto Octay (petit village typique comme Frutillar plus au nord encore) ; il est aussi possible d’aller randonner vers la laguna Cayutué ou de se rendre à Puelo un petit village qui donne sur une embouchure du Pacifique (à 3h de route environ de Puerto Varas), si vous avez le temps et si vous êtes équipés, vous pourrez camper dans le coin !

 

Commentaires

Commentaires

2 réactions au sujet de « Puerto Varas et ses environs, petit coin d’Allemagne au Chili »

Laisser nous un petit commentaire

Scroll Up