Santiago, notre dernière escale au Chili…

Santiago, notre dernière escale au Chili…

… mais aussi de tout notre périple en Amérique du sud ! Déjà la fin de nos aventures !

Vue sur Santiago

Intro

Avant de rejoindre Sydney puis l’Asie, nous avons passé quelques jours ici après avoir passé du bon temps dans la région de Maule à Talca.

Arnaud en train de manger une empanadas au terminal de bus : notre quotidien !

Pour nous, Santiago sera avant tout une escale où préparer la transition avec nos prochaines aventures en Asie du Sud-Est (tri des affaires, nous avons vendu notre tente, mis à jour le blog, réglé pas mal de trucs administratifs…) mais on aura aussi été content de se balader dans la ville (on ne cache pas qu’on aura eu un petit choc en reprenant le métro après nos semaines de liberté dans la nature !) et surtout de retrouver nos amis Anne et Dominique venant tout juste d’arriver pour un séjour de 3 semaines en Amérique du sud.

Santiago nous a paru un peu hostile lors de notre premier jour car il faisait gris, qu’il y avait plein de trucs fermés (dimanche en plein week end de la Toussaint), que nous avons trouvé les Chiliens ici un peu fermés et que l’atmosphère de la ville nous semblait bien oppressante – cela dit, tous les Chiliens qu’on a rencontrés avant dans notre voyage nous ont toujours dit qu’ils détestaient Santiago, on peut un peu comprendre pourquoi…

Avec ses 7 à 8 millions d’habitants (sur un peu moins de 20 millions d’habitants au total dans le pays !), Santiago est une mégalopole immense, chargée de trafic, polluée mais surtout, et c’est impressionnant, entourée de montagnes. La cordillère des Andes à quelques kms de là fait passer les voyageurs de l’autre côté, en Argentine !

Cependant, on aura découvert dès notre 2ème jour ici que Santiago abrite quelques quartiers hyper sympas, avec petits restos branchouilles, rues piétonnes super mignonnes et plusieurs grands parcs qui permettent de se poser un peu à l’ombre (on imagine pas la chaleur étouffante qu’il doit faire l’été). Et puis Santiago ce sont plein de gratte ciels, avec une vue impressionnante sur la ville et les environs et avec des rooftops sympas.

Finalement, cette ville nous aura fait penser à Lima au Pérou, avec un ancien centre historique moyennement entretenu et des quartiers récents très branchés, c’est une ville qui n’a absolument rien à voir avec toutes les autres villes que nous avons visitées au Chili !

Sunset sur Santiago

A voir et à faire à Santiago du Chili

Parmi les activités qu’on a faites ou notées, on vous partage quelques petites choses ici :

  • Se promener dans l’ancien centre historique, autour de la plaza de armas
  • Entrer dans la cathédrale de Santiago, immense et richement décorée
  • Visiter le musée des arts pré-colombiens, vraiment très intéressant et qui permet de retracer un peu tout ce qu’on a vu et vécu pendant ces 4 mois en Amérique du sud (ou alors à faire en intro d’un long périple, c’est bien aussi !) ; malheureusement pour nous certains espaces étaient en rénovation mais le reste était déjà très intéressant. Il y a aussi un espace interactif pour petits et grands où on a fait les fous et c’était bien marrant !
  • Visiter le centre culturel de la Moneda, sous le palais de la Moneda, et qui abrite de belles expos. Pour nous c’était raté, l’expo Andy Wahrol venait de se terminer. A savoir que la visite est souvent gratuite le matin entre 9h et midi.
  • Se promener dans le quartier Bellavista et ses alentours, avec ses rues décorées de street art et ses bars (notamment passer par le patio Bellavista)
  • Grimper au cerro San Cristobal pour avoir une superbe vue sur la ville et se poser sous les palmiers un peu à la fraîche (ça grimpe quand même pas mal surtout en plein cagnard) ; pour les flemmards, il y a aussi le funiculaire (mais pour nous il était en travaux !) 😉
  • Se promener dans le quartier des beaux arts, à mi chemin entre Montmartre et un décor comme dans un studio de cinéma ; vous y trouverez aussi pas mal de restos stylés, petits cafés et bars où se retrouvent les locaux du coin
  • Monter au castillo Hidalgo sur le cerro Santa Lucia, qui donne là aussi une jolie vue sur la ville. Le parc avec les terraces de Caupolican et de Neptune sont très mignonnes !
  • Se promener dans le parc Bustamante et dans le parc Forestal
  • Visiter l’ancienne station de train Mapocho, reconvertie en centre culturel
  • Découvrir le quartier moderne de Providencia, qui abrite de grands immeubles assez luxe et pas mal de boutiques, cafés, bars et restos
  • Monter tout en haut de la tour Costanera, le + haut gratte-ciel d’Amérique du sud, pour avoir une vue imprénable à 360 sur toute l’agglomération de Santiago ; un spot d’autant + chouette pour admirer le coucher du soleil !

Quelques adresses de bars, cafés, restos

Parmi ceux qu’on a faits et les adresses qu’on a glanées, on noter :

  • La piojera, le + vieux bistrot de la ville où l’on trouve le terremoto original (cocktail chilien à base de grenadine, pisco, liqueur de vin et sorbet à l’ananas)
  • La casa Lastarria
  • Le Bocanariz
  • Le Chipe libre (à côté du musée des arts visuels)
  • Le Singular rooftop bar
  • Emporio la rosa, glacier le plus connu de la ville (on a gouté les parfums miel de Ulmo et fruits des bois, très bon)
  • Le bar du Tinto boutique hostel
  • Fuente Alemana, pour manger un ENORME sandwich en mode chilien
  • Le café Literario assez hipster dans le parc Bustamante
  • Aqui esta coco, pour manger du poisson et des fruits de mer
  • Liguria, un bistrot qui donne trop envie
  • La Bitena, pour manger de la viande
  • Le Red2One, le bar qui se trouve sur le rooftop du très chic hôtel W au nord de la ville
  • Le TwentyOne Bar, qui se trouve en haut de l’hôtel San Cristobal Tower
Dernière pause ice cream avant le départ !!!

#ConseilAuxVoyageurs : on a lu et entendu un peu partout que Santiago était une ville dangereuse et qu’il y avait plein de vols ! Nous il ne nous est rien arrivé, on a juste fait attention à nos sacs particulièrement dans le métro et dans les quartiers très fréquentés. Il suffit juste d’être attentif et de ne pas sortir son appareil photo dans les coins un peu moins bien réputés, mais c’est comme dans toute grosse ville dans le monde !

Après ces quelques jours dans la capitale chilienne, il est déjà venu pour nous le temps de prendre le large… Un vol de 14h nous attend pour rejoindre Sydney !!!

Lumières en mouvement

Infos pratiques (taux de change : 1 000$ = 1,37 euros) :

  • Bus Talca – Santiago : 5 500$ / personne avec Linatal, 3h de trajet environ
  • Pour se déplacer en bus ou en métro : prendre la carte « Bip! » qui coûte 1 550$ et que vous pourrez recharger. Le métro fonctionne très bien.
  • Airbnb, petit appartement proche du centre : environ 35€ la nuit (pour 2)
  • Musée des arts pré-colombiens : ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h, tarif plein 4 500$ / personne
  • Centre culturel de la Moneda : ouvert du lundi au dimanche de 9h à 19h30, tarif d’entrée 5 000$ / personne – gratuit tous les matins jusqu’à midi !
  • Montée au dernier étage du Sky Costanera (entrée au niveau -1 du centre commercial Costanera, métro Los Leones) : 10 000$ / personne, mais nous on a eu droit à une réducation car c’était Halloween 😉
  • Pour se rendre du centre ville à l’aéroport (ou inversement) : privilégiez Uber au taxi (entre 12 000 et 15 000$ la course) ou sinon prenez le bus qui part / arrive soit au terminal de bus de Santiago soit à la station de métro Los Heroes (très fréquent, 1 700$ / personne)

Commentaires

Commentaires

Laisser nous un petit commentaire

Scroll Up