Arequipa, notre dernière escale au Pérou

Arequipa, notre dernière escale au Pérou

Après notre petit séjour dans la région d’Ica, retour à la ville : destination Arequipa au sud du Pérou !

Loin de l’esprit de Lima, un peu moins de celui de Cusco (quoique), cette grande ville du Pérou nous a accueillis après un bon trajet de 11h en bus de nuit sans avoir dormi ou presque (la route secouait un peu !).

A voir à Arequipa

A Arequipa, une bonne liste de lieux à visiter ou de choses à faire nous attendaient :

  • La basilique cathédrale
  • Le célèbre monastère de Santa Catalina
  • Le centre ville avec sa jolie place des armes
  • Le mirador de Carmen Alto
  • Le mirador de Yanahuara et son quartier du même nom
  • Le marché central

A savoir qu’on peut également visiter d’autres églises et le musée Santuarios Andinos que nous n’avons pas vu, aussi parce qu’on a profité de notre séjour ici pour nous poser un peu avant d’aller au Chili – et ce d’autant plus que nous avons fait un trek de 3 jours au milieu dans le canyon del Colca.

Nous avons aussi pu profiter de la fête d’Arequipa avec un spectacle sons et lumières sur la plaza de armas ; ce n’était pas la fête des lumières de Lyon mais c’était bien sympathique quand même, notamment en buvant un pisco sour sous les arcades de la place !

Concernant la basilique cathédrale, il faut savoir qu’elle ne peut se visiter qu’avec un guide (nous avons eu une visite en français pour 2) car le lieu abrite des pierres précieuses et de belles parures que les touristes ne peuvent voir seuls. Chaque année environ à la même période, la cathédrale est en rénovation car des infiltrations d’eau l’endommagent lors de la saison des pluies – le sillar (pierre volcanique avec laquelle la cathédrale est construite tout comme plein d’autres bâtiments ici) n’est pas imperméable.

Concernant le monastère de Santa Catalina, il faut savoir qu’il s’agit du couvent le plus grand au monde, et de l’édifice religieux le plus grand au Pérou. Fondé en 1579, il abritait autrefois plus de 400 religieuses (qui pouvaient y entrer dès 12 ans auparavant, 18 ans désormais) qui étaient coupées du monde extérieur jusqu’en 1970. Aujourd’hui, une quarantaine de religieuses vivent encore dans ce couvent dans des habitations plus modernes que celles que l’on peut visiter. Le monastère est splendide de par ses couleurs blanches, rouges (de Sienne en Italie) et bleues. Le mardi et le mercredi soir, il est possible de prolonger la visite en soirée, ce qui permet de visiter le site à la lueur des bougies comme à l’époque. Autre fait original, pendant une période les soeurs disposaient de leur propre maison (ou partagée à 2 ou 3) avec chambre, cuisine, servantes et même jardin pour les plus riches, ce qui fait de ce lieu une véritable ville dans la ville !

La marché central est grand, comme tous les marchés péruviens, et on y trouve un peu de tout, principalement de quoi manger. Nous ne nous y sommes pas attardés étant donné qu’on avait déjà vu tout un tas de marchés avant…

Enfin, concernant les miradors, ils sont finalement un peu quelconques même s’ils permettent d’avoir une vue sur les volcans qui entourent Arequipa ; en tous cas on s’attendait à une vue bien plus jolie mais peut être n’y sommes nous pas allés à la meilleure heure de la journée. A savoir aussi que tous les champs aux alentours du mirador carmen del alto sont là encore… pollués 🙁 à côté des plantations de salades, on trouve un tas de bouteilles et de sacs en plastique !

Restos et découvertes culinaires

Ici nous avons plutôt bien mangé ! En moins grande quantité qu’à Lima heureusement, mais globalement dans des restos de qualité.

Nous avons ainsi découvert le resto typique d’Arequipa : la picanteria, où l’on vous sert de grosses portions de mets péruviens à partager (poivron farci de viande hachée, porc, boeuf, riz, légumes en sauce, maïs blanc – le “choclo” comme ils l’appellent au Pérou…).

Nous sommes aussi retournés manger à La Lucha Sangucheria Criolla (cf notre article sur Lima) où nous avons eu le plaisir de revoir Joel, un anglais trop cool qu’on avait rencontré lors du trek du Salkantay.

Puis nous avons mangé plein de glaces, notamment des sorbets de fruits tropicaux, tout en goûtant à la glace locale d’Arequipa, le queso helado : un goût indéfinissable à base de lait, vanille et avec un peu de cannelle (le nom “queso” qui signifie fromage vient seulement de la couleur de la glace) !

Enfin, nous avions envie de remanger de la bonne viande et nous nous sommes laissés convaincre par différents blogs d’aller dîner au Zig Zag (un peu fancy) : nous avons pris du canard et un trio de boeuf, agneau et alpaca accompagnés de vins péruvien et chilien, c’était bon mais… nous avons été un peu déçus surtout par rapport à notre dîner chez Uchu Peruvian Steakhouse à Cusco (cf notre article) 🙁

Et puis pour les soirs où on souhaitait être tranquille et ne pas dépenser trop d’argent, on s’est fait à dîner simplement sur le rooftop de notre hôtel (ça faisait 2 mois qu’on ne s’était pas fait une bonne grosse salade !!).

Anecdotes

Pour finir cet article, quelques petites anecdotes ici :

  • Arnaud a testé le coiffeur péruvien ! On était un peu “stressé” en voyant les coiffeurs locaux et les coupes de footballeurs avec lesquelles les hommes resortent des salons de coiffure, mais nous sommes tombés sur un super gentil coiffeur qui a très bien coiffé Arnaud, ouf ! Et tout ça pour la somme modique de 12 soles, c’est à dire à peine 2 euros.
  • Ici, les éboueurs passent chaque soir dans les rues… en diffusant très fort la musique de “La petite sirène” de Walt Disney ! Peu commun, non ?!
  • Il y a des clowns qui jouent de la guitare électrique dans la rue
  • On a jamais vu autant de taxis dans une ville

Infos pratiques (1 Sol = 0.26 €) :

  • Bus Ica – Arequipa : 11h de trajet, 72 soles en tarif promotionnel / personne avec Cruz del Sur (sinon 90 soles en tarif normal)
  • Hôtel Park Hostel : 85 soles / nuit pour une chambre double avec sdb privative, bon petit dej compris et super terrasse avec cuisine à dispo
  • Visite de la cathédrale : 15 soles / personne avec guide en français inclus
  • Visite du monastère Santa Catalina : 40 soles / personne + 10 soles / personne pour une visite guidée (en français, c’est possible)
  • Déj à La Lucha Sangucheria Criolla : compter environ 35 soles / personne pour un gros sandwich, une grande portion de frites et un jus de fruits frais
  • Dîner au restaurant Zig Zag : 65 soles le plat de viande, 19 soles le verre de vin
  • Déj à la picanteria La Palomino : 40 soles pour un plat typique péruvien à partager, 7 soles la grande bouteille de bière
  • Trajets en taxi entre la gare routière et le centre ville : max 10 soles la course ; 6-7 soles avec Uber (notre choix chaque fois)

Une réaction au sujet de « Arequipa, notre dernière escale au Pérou »

Laisser nous un petit commentaire

Défiler vers le haut