Bilan de nos 3 semaines au Cambodge

Bilan de nos 3 semaines au Cambodge

Déjà l’heure de déposer le bilan (enfin pas tout à fait quand-même) ! Alors même que nous sommes actuellement au Laos, nous avons croisé plusieurs touristes (français) dire que le Cambodge était “survendu” ou que mis à part Angkor, il n’y avait rien à voir au Cambodge… Nous ne sommes pas vraiment d’accord avec cela puisque selon nous, ce pays a bien davantage à offrir à ses visiteurs ! Certes, nous n’étions pas en saison des pluies, ce qui a pu altérer notre vision des paysages (j’avais trouvé ça bien plus magnifique lors de ma venue en 2014) ; néanmoins, au-delà des paysages, c’est surtout une atmosphère, une culture et l’extrême gentillesse des habitants (surtout au sud) que nous avons pu découvrir.

Avec des Cambodgiennes lors d’une week end party

Notre itinéraire sur 3 semaines

Durant notre séjour au Cambodge, nous avons suivi l’itinéraire suivant :

Nous devons préciser ici que notre séjour n’aurait pu être le même sans avoir rencontré Claire et Florian et sans leurs précieux conseils, nous les remercions encore infiniment pour tout ce qu’ils ont fait pour nous !!

Village de pêcheurs
Pagode
Un petit coucou

Nous n’avons pas eu le temps d’explorer les montagnes du Cambodge (Mondolkiri ou Ratanakiri) ou de rejoindre les îles paradisiaques comme Koh Rong ou Koh Rong Samloem. Voyager c’est aussi renoncer !

Sans plus attendre, si vous souhaitez voir à quoi a ressemblé notre périple cambodgien, on a fait un petit condensé animé dans la vidéo disponible ci-dessous :

Impressions

Exercice traditionnel que nous faisons depuis notre voyage aux Philippines, nous avons choisi de résumer notre découverte du Cambodge à travers quelques mots :

  • Temples, d’Angkor bien sûr : Angkor Vat étant immortalisé sur le drapeau cambodgien, venir au Cambodge sans visiter les temples d’Angkor ce serait un peu comme manger de la raclette… sans fromage à raclette ! (d’ailleurs ça fait plus d’un an qu’on en a pas mangé… bref). Cette étape nous a plu d’un point de vue culturel et nous a offert de superbes visites ; nous nous sommes cependant posé pas mal de questions en resortant de notre arrêt à Siem Reap. L’article que nous y avons dédié était bien complet sur ce sujet.
Galerie aux 1000 buddhas
  • Pagodes : c’est simple, il y en a partout, elles brillent et sont toutes colorées voire parfois bien kitsch !
Pagode
  • Ecole : les écoles sont bien souvent placées à côté des pagodes… impossible non plus de les rater, et encore moins de rater tous les petits Cambodgiens habillés en uniforme. Les voir aller et/ou sortir de l’école avec un grand sourire nous a chaque fois fait très plaisir !
Enfants à la sortie de l’école
  • Sourire : pour faire le lien avec le point précédent, force est de constater qu’au Cambodge les gens sont souriants ! Certes un peu moins sympathiques à Siem Reap (peut-être car le tourisme y est trop développé et que les inégalités sont flagrantes ?), mais de façon générale les locaux étaient toujours très sympathiques et souriants avec nous, et tous les enfants nous criaient “hello !” en nous courant après !
Avec des enfants
  • Orkun : merci, tout simplement ! On l’a entendu et dit une dizaine de fois par jour 🙂
  • Ecriture khmer : on ne sait pas comment l’expliquer, mais on apprécie particulièrement la calligraphie de l’alphabet khmer 🙂
Bougies et écriture cambodgienne
  • ONG : c’est la 1ère fois au cours de notre tour du monde que nous entendons autant parler d’ONG, avec tous les points positifs et les critiques que cela peut faire surgir. En fait il faut savoir une chose : le pays n’en serait absolument pas là notamment en matière d’éducation si les ONG n’existaient pas. A ce sujet, nous avons visité PSE à Phnom Penh, une expérience que nous avons vraiment appréciée.
  • Tuk tuk : c’est LE moyen de transport le plus fréquent au Cambodge !
  • Curry, amok, lok lak : les 3 plats emblématiques du pays, que nous avons mangés à quasiment tous les repas… Nous avons même pris un cours de cuisine à Battambang pour en sortir incollables sur ces recettes !
Un curry
  • Poivre : le fameux poivre de Kampot est réputé dans le monde entier et ce n’est pas pour rien ! Nous l’avons testé et plus qu’approuvé 🙂
Poivre vert de Kampot
  • Marchés : et oui comme partout en Asie, le Cambodge ne peut pas se visiter sans faire un tour dans l’un de ses nombreux marchés ! Et ici plus qu’ailleurs (quoiqu’on avait vu de la chauve souris à Sulawesi), on a vu des trucs pas jolis jolis ou en tous cas assez inhabituels pour nous occidentaux… du serpent, des criquets ou encore des puces d’eau… 😉
Au marché de Battambang
  • Aerobic : une pratique dont raffolent les Cambodgiens ! C’était particulièrement sympathique de les voir pratiquer l’aérobic au coucher du soleil à Phnom Penh autour du stade olympique. Ambiance garantie !
En plein cours d’aérobic !
  • Pétanque : les Cambodgiens en sont friands et se classent parmi les meilleurs dans le monde, une Cambodgienne est d’ailleurs championne du monde en titre !
  • Bon vivre : c’est ce qu’on a pu ressentir à Phnom Penh, notamment grâce à nos échanges avec Claire et Florian qui vivent là-bas en tant qu’expat depuis plusieurs années.
  • Massage : qui n’aurait pas envie d’un bon massage pour se faire plaisir après une petite visite ? Au Cambodge on en trouve partout, attention toutefois à ne pas tomber sur des salons de massage où l’on a de mauvaises surprises… Arnaud a expérimenté la chose à Siem Reap !
  • Rouge : bien évidemment et tristement en référence aux Khmers rouges mais pas que… Ce qui nous a frappés au Cambodge c’est à quel point la terre était rouge, ainsi que les couchers de soleil qui étaient chaque fois flamboyants !
Sur la route
Sunset à Kampot

Mais aussi :

  • Auto-génocide : venir au Cambodge c’est aussi (re)découvrir le passé tragique de ce peuple qui n’est sorti de la guerre et du régime Khmers rouges qu’il y a 20 ans à peine. La visite du camp S21 était particulièrement difficile et touchante. Il ne faut pas non plus oublier que les conséquences de cette tragédie se font toujours sentir, et que certains Khmers rouges sont restés au pouvoir…
  • Opacité : le système politique mais aussi économique a été très dur à décrypter pour nous tant il est opaque. Nous n’aurons donc peut-être jamais la réponse à certaines de nos questions.
  • Développement : ces dernières années, le Cambodge est entré dans une phase de développement accéléré et parfois pas toujours maitrisé. De l’anarchie que l’on a pu ressentir à Siem Reap au tourisme de masse (notamment asiatique) qui se développe à fond dans le pays, il est parfois dur de retrouver l’authenticité que certains (moi compris) nous avaient tant vantée avant de (re)mettre les pieds ici. Par ailleurs, et c’est lors de notre excursion à Battambang que nous avons pu comprendre tout cela, le développement du pays ne se fait pas sans capitaux étrangers, au contraire… Certains Cambodgiens allant jusqu’à dire que leur pays est (malheureusement) vendu.
  • Pollution : comme tous les pays d’Asie que nous avons visités jusqu’à présent, le Cambodge souffre d’une pollution visuelle principalement due au plastique…  🙁 Des rizières aux rivières, le long de la plage ou le long des routes, nous avons vu des déchets par milliers… Cependant, il semble que ça se soit beaucoup amélioré ces dernières années et n’oublions pas que nous occidentaux ne nous privons pas pour leur envoyer nos déchets embarassants…
  • Plat : c’est ce qui a frappé surtout ma maman lors de sa venue ici, et il est sûr que le Cambodge ne jouit pas comme ses voisins de hautes montagnes. On vient ici pour autre chose comme on l’a déjà dit !
  • Sec : c’est sans aucun doute le premier pays que l’on voit aussi sec de tout notre tour du monde (si l’on oublie les nombreux déserts d’Amérique du sud 😉 ). Normal, on y est venu en saison sèche ! Cela dit, cela nous a fait mal au coeur de voir les ravages de la déforestation, ou de longer pendant des km des plaines où tout semble avoir brûlé (serait-ce pour préparer les terres cultivables à la prochaine saison des pluies ?)
La sècheresse au nord du Cambodge

Coups de coeur et déceptions

Dans le top de notre séjour, nous mettrions :

  • Battambang et sa campagne pleine de richesses et de culture

  • Les temples d’Angkor, un lieu historiquement hors du commun et qui attire les foules

  • Kampot pour ses environs typiques et ses sunsets de feu

  • Les palmiers pour leur forme très photogénique 🙂

  • Les ananas qui sont les plus sucrés qu’on ait jamais mangés !

Sunrise sur Srah Srang
Préparation de cérémonie à Battambang
Forêt inondée devant Neak Pean

Parmi les flops de notre séjour, on notera :

  • La ville de Siem Reap en elle-même, que nous avons trouvée sans intérêt particulier malgré un certain potentiel
  • L’afflux de touristes chinois à Angkor, souvent sans respect pour ces lieux de culte et d’histoire
  • La mauvaise météo qui s’est invitée lors de notre séjour à Otres, mais ça c’était vite oublié !

Sur les temples d’Angkor, nous profitons de cet article pour vous inviter à regarder le petit film d’animation réalisé par la soeur d’une de mes amies d’enfance, et qui reflète parfaitement et avec poésie ce que sont devenus les temples :

Budget

Nous avons dépensé en moyenne 28,50 euros / jour / personne. Ceci est supérieur au budget que nous nous étions fixé en Asie (25 euros / personne). En réalité ce budget est biaisé, en partie car ma maman nous a offert certains hébergements, restos etc, que nous n’avons donc pas comptabilisés. De plus, nous avons augmenté notre niveau de dépenses notamment côté logement puisque nous n’allions pas emmener ma maman en guesthouse de backpackers ! 😉

Il est également bien plus élevé qu’à la normale sur la partie “cadeaux” car c’est la 1ère fois qu’on a craqué en voyage pour acheter des souvenirs…

Bilan budget Cambodge
Bilan budget Cambodge

Toutefois, s’il y a bien une chose à dire, c’est que les prix ont vraiment augmenté ces dernières années (inflation +15% / an) et que les prix de certains hôtels nous ont semblé vraiment chers au regard de la prestation et du niveau de service rendus.

Enfin, une bonne part du budget est bien sûr constitué des “excursions” étant donné le prix des pass pour la visite des temples d’Angkor (72 dollars / personne).

Conclusion

Après notre séjour au Vietnam et notre escapade à Hong Kong, nous avons été heureux de mettre les pieds au Cambodge ! Même s’il est clair que les paysages m’ont semblé moins beaux car beaucoup moins verts qu’en 2014, et qu’il y avait à cette époque moins de touristes que maintenant, nous avons pu découvrir et profiter du pays à notre rythme et selon nos envies. Par exemple à Phnom Penh, on peut se faire plaisir avec plein de gastronomies différentes, ce n’est pas toujours le cas en Asie ! La visite des temples, des pagodes, la cérémonie que nous avons pu voir à Battambang, ou encore nos balades à la campagne nous ont vraiment plu, et c’est sur cette note positive que nous terminerons cet article.

A présent, il nous reste à peine 2 mois de vagabondage autour du monde (autant dire que parfois notre moral vacille un peu), et nous mettons le cap vers le Laos : promis, les aventures qui suivront mériteront le détour ! 😉

A bientôt !

3 réactions au sujet de « Bilan de nos 3 semaines au Cambodge »

Laisser nous un petit commentaire

Scroll Up