Bilan de nos 3 semaines en Malaisie

Bilan de nos 3 semaines en Malaisie

Non prévu dans notre itinéraire de tour du monde, la Malaisie s’est avérée être un des pays qu’on a préférés en Asie du sud-est !

Comme nous avons un peu écourté notre séjour au Vietnam nous avions gagné un peu de temps avant de finir notre voyage à Bangkok en Thaïlande. Les billets d’avion étant relativement bon marché et les distances assez courtes, nous avons donc passé 3 semaines en Malaisie après avoir passé 2 semaines et demi dans le nord puis dans le sud de la Thaïlande.

Mosquée flottante de Malacca

Notre itinéraire sur 3 semaines

Nous avons conçu notre itinéraire un peu à l’arrache, avec comme points d’étape des arrêts que nous avons choisis après discussion avec des amis voyageurs ou après lecture de certains blogs. A cela s’est rajouté un peu de piquant vu que l’anniversaire d’Arnaud tombait en plein milieu de notre séjour en Malaisie : il fallait donc ajuster le voyage à la hauteur de cet événement ! 🙂

Sur 3 semaines, notre itinéraire a donc été le suivant :

  • Nous avons posé nos gros sacs 2 jours et demi à Kuala Lumpur (nous sommes arrivés en milieu de journée après un vol depuis Krabi en Thaïlande) : ce timing était le bon puisqu’à un rythme correct de visite (difficile de trop en faire la journée car il fait très chaud !) Nous avons pu découvrir les incontournables de la capitale malaisienne (Tours Petronas, Little India, Chinatown, mosquées, Batu Caves…)

  • Nous avons ensuite pris l’avion pour la province de Sarawak sur l’île de Borneo, afin de passer 4 jours et demi à Kuching et ses environs. Cadeau surprise pour les 29 ans d’Arnaud, cette immersion nous a permis de découvrir la faune et la flore de Borneo, un moment magique !

  • Nous sommes retournés sur la péninsule malaisienne en aterrissant à George Town sur l’île de Penang : moment culture et street art à la clé.

  • Nous avons rejoint les hauteurs des Cameron Highlands pour retrouver un peu de fraîcheur et se balader au milieu des célèbres plantations de thé.

  • Nous avons ensuite rejoint l’île endormie de Pangkor pour 2 jours de farniente…

  • Nous avons enchaîné sur 2 jours et demi de visites culturelles et historiques assez riches à Malacca.

  • Enfin nous avons repassé une soirée à Kuala Lumpur avant de prendre un avion pour Bangkok, histoire de se baigner une nouvelle fois dans une piscine à débordement face aux grattes ciel de la capitale !

Sunrise sur la skyline de Kuala Lumpur
Cameron Highlands
Sunset à Kuching (Borneo)

Nous aurions pu passer beaucoup plus de temps en Malaisie, que ce soit dans la péninsule pour visiter la côte Est qui semble envoyer du rêve (nous n’avions pas assez de temps et on a estimé que les Philippines et Sulawesi nous avaient déjà largement comblés niveau plages paradisiaques et spots de snorkeling) ou sur Borneo qui, ne l’oublions pas, est la 4ème plus grande île au monde !

On aurait également pu descendre jusqu’à Singapour (situé à quelques 200 kms de Malacca) mais là aussi nous manquions de temps et nous ne voulions pas non plus exploser notre budget (la Malaisie étant un pays plus développé et donc plus cher que d’autres pays d’Asie du sud-est).

Néanmoins en tour du monde il faut aussi faire des choix ! #voyagercesrrenoncer Et le moins qu’on puisse dire c’est que 3 semaines déjà on en a pris plein les yeux et nous sommes donc ravis de ce que nous avons découvert et vécu dans ce pays !

Sunset à Pangkor

La Malaisie en quelques mots

Toujours difficile de décrire rapidement une région visitée mais cela reste un exercice qu’on aime bien pratiquer. Bien sûr cela reste notre vision des choses et on manque sûrement d’éléments pour donner la meilleure “définition” qui soit d’un pays 🙂

Pour nous, la Malaisie ça a été tout ça :

  • Islam : religion d’Etat en Malaisie, on ne peut pas visiter le pays sans être dépaysé ! Mosquées, tenues vestimentaires, gastronomie, culture et histoire… La religion musulmane est un élément qu’on ne peut pas ne pas observer quand on visite la Malaisie.
La mosquée Kapitan Keling de George Town
  • Hindou : nous qui n’avons pas visité l’Inde au cours de ce tour du monde, on a retrouvé l’influence indienne partout dans le pays ! Comme expliqué dans notre article sur Kuala Lumpur, la Malaisie est en effet une terre d’immigration pour les Indiens (essentiellement des Tamouls). On a donc vu par la même occasion pas mal de temples hindous, on a apprécié se balader dans les quartiers rebaptisés “Little India” et surtout on a adoré manger indien 🙂
Set poulet tandoori cheese naan
  • ‎Chinois, ou plutôt sino-malaisiens : de la même façon, la Malaisie a été une terre d’immigration pour les Chinois et ce depuis des siècles. Les descendants directs ou “indirects” (nés de l’union entre Chinois et Malais) participent à la conservation des influences chinoises et au développement économique du pays (ce sont eux qui gèrent tous les commerces globalement).
Temple chinois
  • Diversité : en cela, la Malaisie est un pays hyper multiculturel, le plus multiculturel qu’on ait visité lors de notre voyage ! #FunFact : on a jamais autant mangé de porc de tout le voyage qu’en Malaisie ! Rigolo quand on y pense puisque la Malaisie est un pays musulman, mais cela résulte justement de cette diversité incroyable 🙂
  • Gastronomie : étant des fans de (bonne) bouffe, on avait hâte de découvrir la gastronomie malaise décrite comme une des meilleures d’Asie ! A l’image du pays, la gastronomie malaisienne est multiculturelle : des plats typiques du Sarawak (lire notre article sur le sujet ; mention spéciale aux plats de nouilles et aux kek Lapis inventifs) aux délicieux plats indiens (on a mangé des rotis et des naans à tomber par terre 😍), on a aussi mangé des dimsum comme à Hong Kong, de super bonnes glaces enrobées de cacahuètes et on en passe… On a aussi découvert le kaya, marmelade locale dont raffolent les Malaisiens !
Black pepper yellow noodles
  • Pandanus : parler du kaya nous entraîne forcément sur le chemin du pandanus puisqu’il en est l’ingrédient principal. On a jamais autant entendu parler du pandanus qu’en Malaisie ! Fruit tropical qu’on trouve aussi en Polynésie, le pandanus ressemblerait presque à l’ananas et est très consommé en Malaisie. Difficile de décrire son goût… en tous cas rien que le nom nous a bien fait marrer !
  • ‎Huile de palme : parlant de gastronomie on en vient forcément à parler de l’huile de palme… dont la production est la source de revenus n°1 pour l’économie malaisienne. Avec l’Indonésie en effet, la Malaisie est un des plus gros producteurs d’huile de palme de la planète, huile que l’on retrouve ensuite dans un nombre colossal de biens de consommation et du quotidien comme les biscuits, le pain, les produits d’hygiène, les biocarburants…
  • Déforestation : souvent pointée du doigt pour cela, la Malaisie continue à détruire et brûler ses terres (comme l’Indonésie) pour développer la production d’huile de palme. La déforestation nous l’avons vue depuis l’avion chaque fois que nous étions dans les airs, c’est effrayant ! Nous l’avons aussi vu depuis la fenêtre de chaque bus que nous avons pris, puisque nous avons longé des kms et des kms de plantations de palmiers à huile… dans le même temps nous l’avons vue sur l’écran de nos téléphones ou de notre tablette puisqu’elle est de plus en plus au coeur de l’actualité. Décriée par les Youtubers, associations, écologistes etc, la déforestation est un sujet sensible pour la Malaisie mais elle est surtout une catastrophe environnementale et humaine puisqu’elle ravage les espaces naturels du pays, sa biodiversité, mais aussi parce qu’elle pollue et parce qu’elle chasse de leurs terres des ethnies qui sont délogés de leurs villages.
Au-dessus des plantations de palmiers à huile

Ce sujet de la déforestation nous amène à parler de la nature en Malaisie notamment celle que nous avons découverte à Borneo :

  • Forêt primaire : il n’en resterait que peu apparemment mais elle est de toute beauté ! Le parc national de Bako nous en a donné un très bel exemple : cette forêt est tellement riche qu’on y a découvert des animaux et des plantes qu’on avait jamais vus de notre vie !
A la recherche des nasiques
  • Orang-outangs : les stars de Borneo, ce sont eux ! Menacés par la déforestation, leur espèce est en danger d’extinction. Nous avons eu la chance de les observer, un moment magique qui restera à jamais gravé pour nous tellement ces animaux sont attachants.
Orang-outangs à Borneo
  • Singes nasiques : autres stars de Borneo, ces singes à long nez et au pelage de plusieurs couleurs nous ont étonnés et amusés !
Nasiques

Dans un autre registre voici d’autres éléments qui nous ont marqués :

  • Transports : très développés dans le pays, les infrastructures et les moyens de transport sont de qualité ! On était surpris de voir à quel point tout est organisé notamment autour de Kuala Lumpur, les bus sont confortables (on a même pensé à l’Amérique du Sud !), les routes sont goudronnées et super bien entretenues… Par ailleurs il est super facile de circuler en Malaisie ! En avion (Air Asia est la compagnie du pays), en bus (on le partage avec les locaux et ça fait bien plaisir de ne pas se faire prendre pour des pigeons de touristes !!) ou encore en Grab et en métro à KL (il faut un peu de temps quand même pour bien saisir les lignes et les interconnexions)… Les transports sont au top dans ce pays !
  • Modernité / richesse : la Malaisie est un pays développé et riche ! Rien à voir avec le Laos ou le Cambodge qu’on s’entende là dessus, pourtant certaines prestations (comme les hôtels ou les restos) y sont moins chères et de bonne qualité 🙂
Petronas Towers
  • Anglais : du fait de son passé colonial notamment avec la présence des Britanniques, l’anglais est parlé quasiment par tous et c’est bien pratique pour se faire comprendre et pour échanger avec les locaux !
  • Gentillesse : parlons des locaux justement, les Malaisiens sont des gens sympathiques ! Très souvent curieux à notre égard (voulant savoir d’où l’on vient, où on a voyagé etc), prêts à nous aider si besoin et globalement très souriants, on s’est senti bien en Malaisie !
  • Peu de tourisme de masse : autre facteur qui nous a fait aimer notre voyage en Malaisie, ici le tourisme de masse n’existe pas ! Peut être était on en basse saison (?), en tous cas on a pas croisé beaucoup de touristes comme dans le trio Vietnam – Cambodge – Laos ; on a croisé très peu de Français d’ailleurs, et jamais on a eu l’impression d’être pris pour un “touriste blanc qui a plein d’argent” ! Ça, c’est vraiment vraiment agréable !!
Malaisiens sur la plage
  • ‎0 alcool : avec l’Islam comme religion d’Etat c’est sûr qu’on est loin des beuveries de backpackers comme on en trouve souvent en Asie du sud-est. Toutes les cantines où on a mangé ne servaient JAMAIS d’alcool ! Au mieux on trouvait des bières en vente et à George Town certains bars proposaient des cocktails mais même dans les auberges de jeunesse après minuit la porte était fermée !
Sunset à Pangkor : cocktails sans alcool
  • Calme : globalement on a trouvé que la Malaisie était un pays où il faisait bon vivre (en tous cas en apparence), on a même trouvé que plusieurs lieux étaient endormis (Pangkor, Malacca…) et c’était parfois étrange ! Ici pas un bruit de klaxon !

Et enfin pour parler de la Malaisie on ne pourrait oublier ceci :

  • Climat tropical : même si la saison des moussons a lieu d’octobre à mars environ, toute l’année il fait très chaud et très humide ! On a pas eu tant de pluie mais les orages étaient vraiment forts, et surtout on a transpiré du matin au soir avec une apogée de sueur au parc national de Bako à Borneo ! Ce climat est vraiment à prendre en compte car il ne permet pas de visiter le pays au pas de course et les orages peuvent parfois perturber le programme établi. Attention aussi au soleil car il tape TRÈS fort !
A Kuala Lumpur, des orages tous les jours

Pour finir ce paragraphe on souhaiterait apporter quelques compléments à nos remarques sur l’Islam. Au cours de notre séjour nous avons eu l’impression que la pratique de l’Islam en Malaisie était assez ouverte, on a par ailleurs ressenti de l’ouverture dans la diversité (on trouve d’ailleurs des rues baptisées “Harmony street” ou se côtoient des édifices de différentes religions) et on a eu l’impression que les différentes religions se mélangeaient très bien en Malaisie. En faisant quelques recherches sur internet, cela a quelque peu remis en doute nos impressions : il semblerait que la pratique de la religion soit plus rigoureuse que ce qu’on en pensait ; par exemple, il serait apparemment interdit aux musulmans de se convertir à une autre religion sous peine d’être poursuivis pénalement.

Vue sur la mosquée et l’ancien palais du sultan à Kuala Lumpur

#Bonàsavoir : en Malaisie les prises de courant sont différentes de toutes celles qu’on trouve en Asie, il faut absolument un voire plusieurs adaptateurs !

Coups de coeur et déceptions

En Malaisie, on a vraiment adoré :

  • Kuching et la province du Sarawak sur l’île de Borneo, un vrai coup de coeur même au delà de la Malaisie ! Notre court séjour sur place avec la découverte du parc Bako et notre rencontre avec les orang outangs a juste été incroyable, on adorererait pouvoir revenir à Borneo !

  • La richesse culturelle et historique de Malacca

  • Les bâtiments d’époque et/ou décorés de street art à George Town

  • Admirer le sunrise sur les Petronas Towers depuis la piscine à débordement à Kuala Lumpur

  • Et de façon générale, l’esprit melting pot du pays !

Parc national Bako à Borneo
Street art à George Town
Façades colorées à Malacca

Côté déceptions en tant que telles nous n’en avons pas eues sur les lieux visités, aussi car comme nous n’avions pas prévu de visiter la Malaisie initialement nous n’avions pas d’attentes particulières (toujours cette question des attentes…).

Néanmoins il y a deux choses qui nous ont fait mal au coeur :

  • La déforestation dont on a vraiment vu les traces et dont on sait qu’elle a de graves conséquences (voir les orang outangs nous en a encore fait plus prendre conscience)
  • La pollution notamment de la mer, comme en Indonésie
Déchets sur la plage à Pangkor

Budget

Nous avons dépensé en moyenne 28 euros / personnes durant ces 3 semaines (ce qui est supérieur à la moyenne de 25 euros que nous nous étions fixée pour l’Asie). La Malaisie est globalement un pays plus cher que la moyenne en Asie étant donné qu’il est plus développé mais il reste bon marché et propose des prestations de qualité. On ne s’est pas privé côté logement (surtout à Kuala) ce qui explique la part du budget logement. Côté transports, le budget est également un peu élevé puisqu’on a pris un vol interne A-R pour Borneo.

A savoir qu’en réalité Arnaud a payé moins vu que c’était son anniversaire 😉

En guise de conclusion

Globalement pour nous ce voyage en Malaisie a été un sans faute ! Super contents de notre séjour sur place, on a ressenti un peu la même impression qu’à Sulawesi en Indonesie quant au fait qu’on s’est senti bien accueilli, qu’on était toujours mélangé avec les locaux et non considéré comme de “simples touristes”. Les paysages, la nature et les animaux qu’on a vus étaient incroyables et les villes très intéressantes culturellement. Nous qui etions presque en “templed out” après le Cambodge, le Vietnam et la Thaïlande, ce changement d’ambiance et cette diversité nous ont fait du bien ! Si bien que pour la 1ère fois depuis longtemps on a presque eu l’impression de ne plus être en Asie !

Bref on ne peut que recommander de visiter la Malaisie, on a vraiment adoré !

Si vous souhaitez découvrir la Malaisie en images, c’est par ici que ça se passe !

2 réactions au sujet de « Bilan de nos 3 semaines en Malaisie »

Laisser nous un petit commentaire

Scroll Up