Entre San Francisco et Rio de Janeiro : cap sur Lisbonne

Entre San Francisco et Rio de Janeiro : cap sur Lisbonne

Lisbonne a bien changé depuis le temps ! Certains se souviennent d’elle comme la ville aux multiples collines, au charme des azulejos et au son de la musique de fado, mais aussi comme d’une ville bon marché (avec des quartiers vraiment pauvres) et où les touristes se pressaient peu. Cette époque est désormais derrière nous !

Car oui, Lisbonne a beaucoup évolué, la ville garde tout son charme mais s’est transformée aux couleurs du street art, a développé de gros centres commerciaux, a ouvert de nombreux cafés / bars / restos hipsters, et voit le flux de touristes sans cesse augmenter.

Lisbonne reste une ville très agréable et super propre (venant de Paris ce détail n’est pas négligeable !), où les gens sont charmants, où il fait bon se promener, boire des bières pour 3 euros la pinte, déguster de supers pâtisseries, visiter des musées quasi déserts et surtout prendre le temps de profiter du soleil dans les nombreux petits squares qui peuplent la ville…

Lisbonne, c’est aussi le point de départ de plusieurs excursions qu’il faut prendre le temps de faire notamment au printemps ou en été : Setubal, Sintra et ses palaces originaux, Cascais etc…

Dans cet article, nous détaillerons donc ce qui nous a plu parmi toutes nos découvertes, nous partagerons aussi les bons plans que des amis ou des guides nous ont recommandés et nous finirons comme toujours par un petit montage vidéo retraçant nos 5 jours dans la capitale portugaise 🙂

Le drapeau portugais revisité – Musée Fondation Calouste Gulbenkian

Les activités qu’on a aimées :

  • Prendre le tram 28 (à savoir LE tram resté fidèle aux modèles d’antan) pour apercevoir la vieille ville et traverser le Bairro Alto ainsi que les quartiers de Graça et Alfama
  • Se perdre dans les petites ruelles de l’Alfama en profitant des nombreux points de vue sur la ville et sur le Tage (ce qu’on appelle les miradouros)
  • Prendre des bières au coucher du soleil sur les quais en face de la Praça do Comercio ou dans le Jardin do Principe Real
  • S’arrêter dans les nombreuses pâtisseries que l’on croise partout (cf plus bas dans l’article)
  • Visiter le Monastère des Hiéronymites (ou Monasteiro dos Jeronimos – prix d’entrée : 10 €). NB : privilégier une visite le midi ou en début d’après-midi pour éviter trop d’attente, et prendre le bus 714 depuis Cais do Sodré plutôt que le tram E15 archi bondé 
  • Revenir de Belém à pied en longeant le Tage (environ 1h15 de marche), découvrir les nouveaux quartiers et passer sous le pont impressionnant du 25 avril avec vue sur le Cristo Rei : c’est là que vous penserez à Rio et à San Francisco…
  • Se promener dans le parc des Nations (Parque das Naçoes) imaginé pour l’expo universelle de 1998 et devenu le cœur battant du nouveau Lisbonne
  • Visiter l’océanarium de Lisbonne (même si on l’avoue, le prix est un peu trop cher selon nous – 18 €, c’est clairement pas donné…)
  • Prendre un peu de hauteur au Parque Eduardo VII
  • Passer une journée à Sintra pour visiter notamment le palais de Pena. Petit conseil : en demie saison, les trains pour Sintra passent toutes les 40 minutes, mais il est possible de prendre un itinéraire alternatif avec changement de train très simple à faire, pas plus long et non fréquenté par les touristes (vous pouvez trouver toutes ces infos sur le site web des transports portugais Comboios de Portugal). La carte de transports Viva Viagem est utilisable sur ce trajet, prévoyez de la charger en conséquence avant pour éviter la longue file d’attente à la gare. Une fois sur place, vous aurez le choix entre monter au palais à pied ou prendre un bus (5,80 €) mais si vous ne craignez pas un peu de grimpette on vous recommande vivement de tout faire à pied et profiter ainsi au mieux du paysage !

Les musées à visiter :

  • Le CCB = Centre Culturel de Belém, qui abrite une énorme collection d’art moderne et contemporain (et où l’entrée est gratuite). Cet espace propose aussi des concerts, spectacles… Pour en savoir plus, rendez-vous sur leur site web
  • Le musée / fondation Calouste Gulbenkian, proposant là encore une collection d’art moderne mais aussi traversant l’histoire de l’art de la Mésopotamie au symbolisme, ainsi que des jardins très sympathiques (prix du billet d’entrée : 14 € pour les collections permanentes et expos temporaires / 10 € sinon)

A ces musées s’ajoutent d’autres lieux culturels que nous n’avons pas vus mais qui sont recommandés dans les guides :

Les lieux qu’on a aimés pour manger / prendre un verre ou une pâtisserie :

  • Frade dos Mares, où le poisson et les fruits de mer sont délicieusement cuisinés (mieux vaut réserver pour être sûr d’avoir une table)
  • Time Out Market dans les halles du Mercado da Ribeira Nova à Cais do Sodre : ce food court propose des plats tout simples mais aussi des plats cuisinés par des chefs gastronomiques, les prix y sont + qu’abordables et l’ambiance est très stylée !
  • Pastelaria 1800 à côté de la station de métro Rato (les roulés à l’orange et les gâteaux aux amandes sont trop bons !!)
  • Doce Estrela, pâtisserie qui ne paye pas de mine mais qui propose à prix mini de délicieux empanadas, croquetas et petits gâteaux salés et sucrés (vous la trouverez juste avant d’arriver au jardin de Estrela)
  • Linha d’Agua, havre de fraicheur qui surplomble le parc Eduardo VII
  • Antiga Confeitaria de Belém (une vraie institution lisboète)

Et tout simplement, il vous suffit de vous arrêter dans une “cantine” de quartier pour profiter d’un repas typique et bon marché portugais ! 

Les autres spots qu’on nous a recommandés :

Notre hébergement :

Feeling Lisbon Apartments, organisme qui propose des apparts de différentes tailles très bien équipés et bien situés dans la ville (tarif approximatif pour nous : 280 € pour 4 nuits).

On en profite pour faire une mention spéciale au Cartoville de Lisbonne (éditions Gallimard) qui est un très bon petit guide de voyage !

Et pour finir cet article comme souvent, on vous glisse ci-dessous un petit montage vidéo 🙂

Une réaction au sujet de « Entre San Francisco et Rio de Janeiro : cap sur Lisbonne »

Laisser nous un petit commentaire

Scroll Up