La magie du désert fleuri

La magie du désert fleuri

Après nos aventures dans les conditions de l’extrême de San Pedro de Atacama (lire notre article sur le sujet), nous voilà de nouveau dans le bus pour une dizaine d’heures en direction du “sud” (c’est à dire à 500 km de là, pour rappel le Chili fait 4 000 km de long !). Étape non prévue initialement au programme, nous avons décidé de nous rendre à Copiapo, ville sans grand intérêt mais dont nous avons appris qu’elle était le point de passage obligé si l’on souhaitait voir le desierto florido, c’est à dire le désert fleuri !

Coucher de soleil depuis le bus

Desierto florido, kezako ?

Il y a quelques semaines nous avons vu passer un post de France inter sur Facebook parlant du phénomène exceptionnel du desierto florido. Il faut savoir que le désert d’Atacama est le désert le plus aride au monde… il n’y pleut quasiment jamais ou alors seulement quelques mm par an en hiver. Or il arrive qu’il pleuve un peu plus, environ tous les 5 ans, et qu’alors les plaines et les dunes du désert se recouvrent de millions de fleurs de couleurs violet, rose, mauve, bleu, blanc ou jaune… les arbres aussi fleurissent exceptionnellement, comme les acacias par exemple. En réalité, le désert est parsemé de petites graines qui restent cachées sauf quand ce phénomène climatique se produit pour les faire éclore… magique, non ?!

Le dilemne : arriverons-nous à nous rendre au désert fleuri ?

Arrivés à Copiapo vers minuit et demi, nous filons vers un hostal que nous avions réservé et qui nous a permis de passer une bonne nuit. Notre plan était de nous lever tôt pour louer une voiture et si possible descendre à La Serena notre prochaine étape, n’ayant pas d’infos sur les éventuelles excursions dans la région et souhaitant être indépendants pour pouvoir profiter au mieux des paysages.

En sortant de l’hôtel, on tombe par hasard sur des petites cartes de visite d’une agence dont on voit qu’elle n’est pas encore bien développée (les cartes semblaient être découpées manuellement sur du papier fin classique). Direction les agences de location de voiture avec nos gros sacs, c’est finalement un échec car aucune voiture de dispo ! Au moment de vouloir retourner dans le centre, un papi adorable nous propose de nous emmener dans une autre agence. Là il y a bien une voiture pour nous mais à ramener à Copiapo et pour un prix finalement élevé… on ressort donc la petite carte de l’agence Yastay Expediciones qu’on avait trouvée à l’hôtel et là on nous confirme qu’il y a bien de la place pour nous ! Au final, on se dit que c’est sûrement mieux d’avoir un conducteur autre que nous et qui connaît tous les recoins de la région, surtout à un prix total similaire à la location.

Surprises et émerveillement

L’excursion est prévue de 12h à 19h, nous faisons un tour en ville et quelques courses pour la journée. Puis à midi, une voiture passe nous prendre sur la place principale… on réalise alors qu’on sera seul avec notre guide tout l’après midi ! Il s’agit en fait d’une micro agence qu’un Chilien a montée cet été en voyant l’ampleur du phénomène desierto florido (cela ne se serait pas produit à ce point depuis 1997, il a plu 20 mm cette année, on est super chanceux !), on est hyper content de ce roadtrip personnalisé ! Et ce d’autant plus quand on apprend qu’on fera un barbecue le midi… #bienkiffant

En route, le guide qui ne parle qu’espagnol nous explique l’itinéraire et nous raconte tout un tas de choses passionnantes sur la région et le désert fleuri, et il répond à toutes nos questions sur le pays ou encore nous parle de tous les voyages qu’il a faits et des métiers qu’il a exercés.

On a la chance qu’il s’arrête souvent pour qu’on puisse observer les fleurs, les paysages et les différents panoramas. Alors que la floraison du désert est timide sur le début du trajet, après avoir pris une partie d’autoroute longeant des champs d’oliviers à perte de vue, on voit par ci par là des grandes tâches colorées, souvent mauves ou blanches, ce qui déjà nous ravit. On s’arrête ensuite près d’une ancienne mine, dont les alentours sont recouverts de fleurs ! Puis vient l’océan, avec un stop dans le petit village de Caleta Pajonales où l’eau est d’une couleur bleu turquoise et où l’on découvre un type d’algues qui ressemblent à… des branches d’arbre ! Jamais vu d’algues si grosses et si grandes… c’est assez rigolo. On en a d’ailleurs vues quelques jours plus tard au marché.

Vers 15h30, on a toujours pas mangé mais on s’en fiche, et puis on arrive dans un petit canyon où l’on pose la voiture et où le guide sort tout son matos pour le barbecue, tout ça à côté de parterres de fleurs sauvages et avec des bières pour l’apéro. Le pied ! Il nous montre aussi des livres du Chili avec des paysages tous aussi grandioses les uns que les autres, on ne pourra jamais tout voir mais ça donne tellement envie de rester longtemps ici.

Après un super barbecue, on reprend la route pour les dernières étapes du roadtrip. On passe par le petit village de Totoral puis on rejoint une route dont chaque côté est rempli de fleurs violettes, c’est incroyable ! Le guide nous arrête à 2 endroits, on est tout simplement émerveillé par la puissance du phénomène et les couleurs des paysages, on se croirait dans un tableau de Claude Monet ! Difficile d’imaginer le désert sec et aride que cela doit être d’habitude… La fin du trajet ne sera pas moins belle puisque l’autoroute nous ramenant à Copiapo est bordée également de parterres de fleurs avec vue sur les montagnes.

Une fois rentrés à Copiapo, il ne nous reste plus qu’à récupérer nos sacs à la gare routière et – théoriquement – à attendre 30 minutes avant de prendre le bus. Mais là, c’est une autre histoire qui nous attend… la suite au prochain épisode !

 

Infos pratiques :

  • Bus San Pedro de Atacama – Copiapo : 12h de trajet, 11 000$ / personne
  • Hostal El Cactus à Copiapo : 28 000$ la chambre double avec sdb privée, sans petit dej mais un accueil à minuit et demi
  • Roadtrip dans le desierto florido à 2 : 7h30 d’excursion, 30 000$ / personne avec barbecue. L’agence s’appelle Yastay Expediciones, on est désormais sur leur page Facebook 😉

5 réactions au sujet de « La magie du désert fleuri »

Laisser nous un petit commentaire

Scroll Up