La Paz, cité merveilleuse (?)

La Paz, cité merveilleuse (?)

La Paz est la capitale administrative de Bolivie, située à une altitude de près de 4000m au dessus de la mer, ce qui en fait la plus haute capitale du monde. Pour nous, La Paz, c’est un grand village bolivien de briques et de broc, sorte de bordel organisé ou l’on trouve de tout, mixant modernité et misère et pourtant surnommée “cité merveilleuse”.

Concernant la ville en elle même, s’il y a bien un centre moderne avec quelques tours et immeubles richement décorés (de manière très typique), on a vraiment la sensation d’un village géant qui a colonisé toute la cuvette et qui continue de s’étendre, avec de nombreuses petites rues, beaucoup d’immeubles en briques, parfois décorés ou carrément inachevés. De nombreux marchés occupent les rues. Puis il y a les stations de téléphérique ultra moderne qui permettent de relier différents points de la ville. On ne peut malheureusement échapper à une odeur de gaz d’échappement (il y a beaucoup de trafic et ca roule un peu n’importe comment) et d’égouts quasi permanente. On se demande d’ailleurs comment la ville gère les services de bases tellement c’est grand et désordonné !

Notre arrivée ici a été quelque peu épique, après 4h d’attente à Sucre et 12h de bus de nuit qui ont semblé interminables à Claire puisque ce fut à son tour d’expérimenter une bonne turista locale – rien de mieux que de vomir dans un bus où les toilettes ne sont pas fonctionnelles, ou encore de s’arrêter à 2h du mat dans l’équivalent d’une “aire d’autoroute” où la chasse d’eau n’existe pas et où ça pue la friture et le fromage resté dehors toute la journée !

C’est un épisode qu’on oubliera pas de si tôt en tous cas 🙂

Voici un petit panel des choses qu’il y a à faire dans la capitale :

  • Visiter le centre ville de La Paz, avec ses petites ruelles colorées et où on ne fait que grimper puis redescendre
  • Se rendre à la plaza Murillo face à la cathédrale, où les Boliviens aiment se retrouver et où se concentrent des tonnes de pigeons !
  • Monter jusqu’au mirador Kili Kili pour avoir une vue quasi 360 sur la ville
  • Marcher dans le quartier plus riche de Sopocachi
  • Visiter le petit marché aux sorcières, où l’on trouve des plantes médicinales, des foetus de lama et autres potions magiques
  • Prendre le téléphérique, l’équivalent du métro ici ! Manque de chance pour nous, les lignes jaunes et vertes étaient en maintenance, mais la ligne rouge nous a donné toutefois une très belle vue sur la ville depuis le ciel
  • Se rendre à la Feria 16 de Julio (qui se tient le jeudi et le dimanche) à El Alto c’est à dire au dessus de La Paz : c’est le plus grand et haut marché du monde ! Ici, pas de souvenirs pour touristes mais un vrai bordel pour les Boliviens, on y trouve de tout ! Des pièces détachées, des produits ménagers, des poussins, des fringues, des voitures neuves, plein de CD et DVD et même des terrains à vendre par des promoteurs immobiliers… ça grouille de partout ! Sans oublier bien sûr tous les stands pour se restaurer ou boire un jus se fruit… et quelque chose qu’on avait jamais vu ailleurs : se baladent des carioles remplies d’abeilles où est produit directement le miel que les marchands vendent sur le marché !
  • Voir La Paz de nuit, avec toutes ses petites lumières qui scintillent au loin
  • Déambuler dans tous les marchés qu’on trouve un peu partout, et qui proposent fruits et légumes, gélatines et autres boissons fraîches, empanadas, produits ménagers là encore (parfois on trouve des tonnes et des tonnes de papier toilette !)…
  • Et enfin, assister au spectacle improbable des cholitas, catcheuses indigenes habillées en tenue traditionnelle qui se “battent” sans règle aucune ! Ça se tire par les cheveux, ça se donne des coups de pied et ça se saute dessus, ça sort du ring, ça se crache dessus (eau, soda…) ou encore ça se joue de la complicité des faux arbitres. Les catcheurs hommes aussi d’ailleurs, et ça en devient parfois bien violent et surtout un grand n’importe quoi ! On a un peu regretté ne pas être mélangé avec les Boliviens (qui sont derrière les touristes ayant des places “VIP”) quoique parfois c’était peut être mieux pour nous : les spectateurs Boliviens adorent participer aux combats en jetant des fruits, de l’eau ou encore des bouteilles se coca ! En bref, y a de l’ambiance 🙂

A La Paz, il est aussi possible de faire des excursions dans la région (vallée de la lune, descente de la mort à VTT, trek de Condoriri, ascension du Huayna Potosi à 6000m…) mais l’état de Claire nous a contraints à rester posés dans la ville (espérons que maintenant nous soyons tous les 2 immunisés pour la suite du voyage en Amérique du Sud !).

Sur ce, il est temps de mettre le cap vers le Pérou avec juste avant une petite escale à Copacabana et au lac Titicaca !

Infos pratiques :

  • Bus Sucre – La Paz : 12h de trajet, 100 bs / personne en cama (le prix normal est de 180 bs mais il y a toujours des réductions le dernier jour pour remplir les bus)
  • Aux terminals de bus boliviens, il faut payer les droits d’utilisations du terminal à une caisse centrale : 2,5 bs / personne
  • Hôtel Fuentes dans le centre ville : 230 bs pour une chambre avec sdb (obligatoire dans notre situation 🙂 )
  • Trajet en téléphérique : 3 bs / trajet
  • Dej au Café del mundo (#plumeau) : environ 40 bs le plat

3 réactions au sujet de « La Paz, cité merveilleuse (?) »

Laisser nous un petit commentaire

Défiler vers le haut