Les Cyclades, magie garantie

Les Cyclades, magie garantie

Les Cyclades, vous situez ?

Peut-être pas du tout, alors on vous explique : les Cyclades sont un ensemble d’îles de superficie et de richesse assez diverses, situées au Sud de la Grèce.

On vous déconseille de les visiter en été, tout simplement car il y a fait trop chaud, mais aussi car c’est souvent bondé.

A l’époque où j’ai eu la chance d’y aller (moi Claire), c’était en plein mois d’octobre : 26 degrés sur la terrasse en fin de journée – plutôt chouette et bien posé.

Certains choisissent d’aller faire la fête à Mykonos, beaucoup vont à Paros et à Santorin, d’autres testent des coins plus reculés… A chacun ses goûts et son choix d’itinéraire.

De mon côté, j’avais choisi 4 îles : Santorin, Naxos, Amorgos et Paros. Avec du recul, cette dernière île a été assez ennuyeuse, surtout du fait de la monotonie des paysages qu’on y trouve, qui sont bien fades face à l’émerveillement ressenti avant.

Les Cyclades

Santorin

Cette île est mondialement connue, pour ses roches volcaniques rouges et ses petites maisons blanches accrochées en haut des falaises, pour ses couchers de soleil et le chemin des crêtes.

L’île est superbe, mais vraiment prisée des touristes. Alors un petit conseil : éloignez-vous des sentiers battus, visez vraiment les chemins de rando pour profiter des panoramas grandioses, et descendez ensuite au Sud de l’île qui est quasiment inhabité : c’est assez impressionnant et très particulier. Pas de plages incroyables, sauf la Red Beach que vous trouverez magnifique.

Naxos

Naxos, c’est une petite île assez merveilleuse de par la diversité des paysages et sa richesse architecturale. Vous pourrez randonner dans des coins perdus pour tomber sur de petites églises romano-byzantines ayant un charme fou, vous pourrez vous retrouver dans des petits villages de montagne, ou encore mettre le cap tout au sud pour profiter des cotes littorales désertes…

On vous conseille de louer une voiture, pour circuler plus facilement.

Enfin, le petit + de Naxos c’est aussi ce que vous y trouverez à manger : plein d’olives, de la feta produite par des petits producteurs, des fruits frais notamment des grenades… Tout est simplement excellent !

Amorgos

Amorgos, ce fut mon coup de cœur du voyage !

Il y a si peu de ferries pour s’y rendre en octobre, ou de bus pour traverser l’île, que c’est à cette époque une île quasi déserte. Peu de choses à faire sur place (c’est le lieu parfait pour se détendre !), mais si vous avez la chance d’y aller ne manquez pas de vous poser sur les plages tranquilles d’Aegiali (attention aux chats errants cela dit !), et surtout de randonner sur le chemin des crêtes depuis Aegiali (au lever du soleil) pour atteindre le Monastère de la Panaghia Chozoviotissa, dont l’épaisseur entre ses murs est d’1.50m à peine et qui est adossé à la roche tombant à pic dans les eaux cristallines. Une fois arrivés au Monastère, un moine vous servira un verre de raki et un loukoum pour vous remettre de vos émotions 🙂 Vous trouverez sous le monastère une petite plage de galets, à côté d’une petite église byzantine : on se croirait au paradis ! Et pour l’anecdote, sachez que c’est là que Luc Besson a tourné “Le Grand Bleu”, on comprend bien pourquoi une fois sur place…

Quelques petites adresses sympa :

  • A Santorin : Pension Roussos
  • A Naxos : Pension Sofi (les propriétaires sont adorables et vous serviront gratuitement l’apéro tous les soirs avec des olives et tomates de leur jardin, de la feta et de l’huile d’olive maison !)

Laisser nous un petit commentaire

Défiler vers le haut