Les paysages extraterrestres de San Pedro de Atacama

Les paysages extraterrestres de San Pedro de Atacama

Fini l’océan, on rentre dans les terres et pas n’importe où… destination San Pedro de Atacama, près de la frontière avec la Bolivie et l’Argentine, dans le désert le plus aride au monde ! Il y a quelques semaines nous étions de l’autre côté dans le Sud Lipez (lors de notre excursion entre Tupiza et le Salar d’Uyuni que nous avons adorée), nous étions donc très curieux et impatients de découvrir les paysages offerts par le Chili dans la région.

Arrivée à San Pedro de Atacama

On savait que le trajet serait long depuis Iquique, mais on imaginait pas ce qui nous attendait cette nuit là.
Nous avons pris le bus à 23h, devant arriver à Calama vers 5h du matin pour reprendre alors un autre bus pour San Pedro. A 2h, un 1er stop nous a réveillés pour un contrôle de douane. Nous voilà donc dans le froid avec tous nos bagages dehors, puis on repart et on se rendort plus ou moins. A 4h30, 2ème stop qui était en fait l’arrivée au terminal de bus de Calama… terminal qui n’était alors pas ouvert ! Un chauffeur de taxi nous indique que le terminal ouvrirait à 5h, nous attendons… Et rien. Au final nous avons attendu 1h dehors au milieu des chiens errants et dans le froid avant que ce fichu terminal Pullman n’ouvre. Ne voyant pas de bus pour San Pedro, on décide de prendre un uber (vive la 4G !) car 2 fois moins cher que le taxi, pour rejoindre un autre terminal de bus. Un Colombien se joint à nous et nous offrira en contrepartie un café bien apprécié à 6h et demi. Là, arrivé au terminal Turbus, on attend de nouveau dehors avant de pouvoir rentrer dans le bâtiment et finalement de grimper dans un bus devant nous emmener à San Pedro… Mais les aventures n’étaient pas finies !

Au moment où on monte dans le bus, on assiste à une altercation entre un Français et un Chilien qui a tenté 2 secondes avant de lui voler son sac (sachant que le Français et sa copine s’étaient déjà fait voler la veille dans le bus de nuit un appareil photo tout juste racheté). Le Chilien tente de se débattre et de s’enfuir sous le bus mais il sera retenu par les français. La scène dure plusieurs dizaines de minutes avant que le voleur finisse finalement par s’échapper… La police qui était censée intervenir n’est quant à elle jamais arrivée.

Voilà donc une belle mise en garde pour nous, attention aux sacs qu’on prend avec nous dans le bus au Chili et particulièrement dans le bus de nuit ! On nous l’a d’ailleurs redit par la suite : il faut toujours accrocher son sac à ses pieds en le mettant par terre et ne jamais le mettre au dessus de soi.
L’incident terminé, on enchaînera avec un peu moins de 2h de bus pour finalement arriver à San Pedro de Atacama, puis nous marcherons à la recherche de notre hostal pour finalement finir au Sonchek, une super auberge dans laquelle on sera bien pendant 3 jours.

San Pedro de Atacama

Le village en soi n’est pas très intéressant, il s’agit surtout d’un village tougistique avec agences de voyage, petites boutiques de souvenirs, restos bars et hôtels, mais tout de même assez sympa.
Après avoir comparé plusieurs agences, on a opté pour Flamingo Travel Agency qui nous permettra de bien profiter de la région pendant notre court séjour ici. Tout est malheureusement assez cher, il y a beaucoup de touristes et on a peu de temps, il faut donc faire des choix !

Le salar de Tara

Nous avons passé une journée dans le salar de Tara plutôt qu’aux Piedras rojas (une autre excursion apparemment super) pour éviter les hordes de touristes et en nous disant que nous avions déjà bien profité des lagunes au Sud Lipez en Bolivie.

La route et les paysages sont sublimes : on passe devant le volcan Licancabur, on découvre des “bombes volcaniques” à savoir des pierres de parfois 30m de haut provenant d’anciennes éruptions à 60 km de là et sculptées depuis par la pluie et le vent, on se balade dans le salar avec vue sur d’immenses lagunes… c’est très impressionnant et ce d’autant plus pour nous qu’il y avait énormément de vent !

Et petit plaisir du jour, l’agence Flamingo travaille en partenariat avec un boulangerie française de San Pedro, on mangera donc du bon pain (enfin !!) à chaque excursion avec eux (voire le lendemain au petit dej, des pains au chocolat super bons !).

Anecdote : on a appris ce jour là qu’il ne fallait surtout pas boire l’eau de la région même purifiée car celle ci est contaminée par l’arsenic utilisé dans les mines.

Les geysers del Tatio

Le lendemain, réveil à 5h pour se rendre aux geysers del Tatio, le 3ème parc de geysers le plus important au monde (le 1er étant aux US à Yellowstone, le second se trouvant en Russie). Après 1h30 de route environ, notre van arrive parmi tous les autres bus et véhicules qui transportent de nombreux touristes aux geysers, et on peut comprendre pourquoi !

Le site se décompose en plusieurs parties et est tout simplement grandiose notamment avec l’arrivée du soleil levant. En revanche, on a jamais eu aussi froid de notre vie ou presque… Les excursions se font très tôt le matin justement du fait de la fraîcheur de la nuit, car la réaction de l’eau bouillante avec la température extérieure permet aux geysers d’exploser et de fumer de façon impressionnante, bien plus que n’importe quand plus tard dans la journée. En effet, l’eau sous terre boue à 85 degrés… Et nous étions dehors à -12 degrés !

Ce choc thermique n’a malheureusement pas trop plu à Arnaud qui a fait un petit malaise (il est décidément très fragile ce grand bonhomme) au moment où les rayons du soleil nous ont vivement éblouis. Sûrement un mélange de tout entre l’altitude (les geysers se trouvent à 4000m d’altitude), le froid, le fait de ne pas avoir mangé et l’odeur de soufre des geysers. On finira dans le van avec un thé et un gros petit dej nous remettant en forme.

Pour bien saisir l’impression qu’on a eue devant les geysers, on vous conseille de regarder notre vidéo 😉 

La route du retour a été magnifique également, nous permettant de voir des vicunas (espèce de lama beaucoup plus fine et jolie), des viscaches (chinchillas du Chili), des oiseaux notamment des flamands roses et de nouveau de belles lagunes, des volcans et un canyon.

L’excursion nous a aussi fait nous arrêter à Machuca, un village sans grand intérêt mais qui propose aux touristes de leur faire déguster des brochettes de lama (payant bien sûr ; notre guide nous a avoué qu’il ne savait pas si la viande était vraiment du lama ou non… On a passé notre tour !).

Anecdote : il était compris dans le tour auparavant de se baigner dans des sources chaudes près des geysers. Cette activité est actuellement interdite car l’Unesco pratique des contrôles sanitaires… la concentration de bactéries dans les bains est bien supérieure à la norme autorisée ! Un nid à microbes qu’on est content d’avoir évité.

La Vallée de la lune

Autre point d’intérêt de San Pedro, la Vallée de la lune qui se trouve à 5km du village. Le circuit peut se faire en vélo (11km aller une fois entré dans la réserve, idem au retour ce qui fait une belle balade) mais il faut alors partir tôt le matin car il peut faire très très chaud ! De notre côté, nous avons pour une fois été un peu flemmards et nous avons opté pour un tour organisé de 16h à 19h45.

Les arrêts dans la vallée était les Tres Marias, la montée d’une grand dune de sable avec un petit chemin nous donnant un super panorama sur la vallée, la visite d’une mine de sel (très marrant, on y marche éclairé à la lampe torche) et pour finir un stop a la Piedra del coyote pour admirer le coucher de soleil au dessus de la vallée de la lune et sur les montagnes et les volcans entourant le bassin de San Pedro. Magnifique même si beaucoup de monde là haut ! Les couleurs changeaient vite et nous ont laissés bien songeurs devant tant de beauté. On ne se croit pas sur terre ici !

Puis on a fini le tour avec un petit apéro sympa tout en discutant avec les 2 couples de Français très cool qu’on a alors rencontrés (fun fact : une des filles sera bientôt dermato à l’hôpital du Mans !).

L’observation des étoiles

Dernière aventure pour nous ici : l’observation des étoiles, quelque chose dont revait Arnaud depuis longtemps ! Il faut dire que la région de San Pedro est très réputée en astronomie car son ciel est si pur (air sec, pas de pluie, altitude, peu d’habitations donc peu de pollution limineuse…) qu’il permet de très bien observer les étoiles et les planètes.
Nous avons donc eu droit à un cours d’astronomie en plein air puis à une session observation au télescope. On a pu voir Saturne, la Croix du sud, le Scorpion, différentes constellations dont on a oublié le nom… Et surtout, on a jamais aussi bien vu la voie lactée à l’oeil nu ainsi qu’une autre galaxie satellite de la voie lactée, le nuage de Magellan !
Et cerise sur le gâteau : on a encore eu un petit apéro avec du vin blanc et du vin rouge chiliens qui étaient pas mal du tout 😉

A savoir : autour de la pleine lune aucune observation n’est possible. Mieux vaut donc consulter le calendrier lunaire avant de venir.

Autres excursions possibles

Il y a tellement de choses à faire à San Pedro que pour bien faire il faudrait rester une semaine… Et avoir un bon budget.
Parmi les autres activités, on peut :

  • Louer des vélos, pour se rendre à la Vallée de la lune ou la Vallée de la mort – plus accessible et apparemment surprenante, la NASA y fait des tests car les paysages se rapprochent de ceux sur Mars…
  • Louer une voiture là aussi pour explorer les environs. Attention cependant à ne pas s’enliser dans le sable et à avoir un bon GPS car on peut se perdre là où il n’y a pas de chemin.
  • Faire du sandboard
  • Partir en tour organisé dans d’autres endroits de la région : Piedras rojas, termas de Puritama, valle del Arcoiris…

Voilà, notre séjour ici nous a paru bien rapide mais il est déjà le temps pour nous de descendre plus au sud… que le temps passe vite ! Une chose est sûre, on aura adoré la région avec ses conditions de vie extrêmes !

Infos pratiques (100$ = 0,13 euro) :

  • Bus Iquique – Calama : 5h30 de trajet, 8 000$ / personne
  • Bus Calama – San Pedro de Atacama : 1h30 de trajet, 3 000$ / personne
  • Hostel Sonchek à San Pedro : 27 000$ pour une chambre double avec sdb partagée ; on recommande clairement cette auberge pour l’amabilité du staff, le confort des chambres et la propreté du lieu ! On a jamais eu des sanitaires aussi nickel dans une auberge… et la cuisine était parfaite pour se faire à manger sans trop dépenser au resto
  • Excursion Salar de Tara : 40 000$ / personne avec petit dej et dej compris (départ 8h – retour 17h)
  • Excursion aux Geysers del Tatio : 18 000$ / personne avec petit dej (départ 5h30 – retour 12h30)
  • Droits d’entrée aux geysers : 10 000$ / personne (le Chili a doublé récemment le tarif…)
  • Excursion dans la Vallée de la lune : 10 000$ / personne avec snack et jus de fruits maison
  • Droits d’entrée dans la Vallée de la lune : 3 000$ / personne
  • Observation des étoiles : 18 000$ / personne avec snack et dégustation de vin (On voulait passer par l’agence Spaceobs mais tous les tours étaient complets…)
  • Location de vélo : 3 000$ / personne pour 6h, 6 000$ pour une journée complète
  • Menu au resto : entre 5 000 et 10 000$ / personne selon les endroits (on en a pas testé un seul)
  • La Franchuteria : trop bonne boulangerie française, 1 000$ la baguette classique, 1 500$ le pain au fromage, 1 000$ le gros pain au chocolat (ils ont aussi de délicieux croissants jambon fromage et des croissants framboise chocolat blanc 😍)
  • Pour faire des courses, on recommande un des marchands de fruits et légumes de la rue Caracoles sur la droite en s’éloignant du centre (il n’ouvre pas tous les jours mais a de très bons produits)
  • Enfin, on recommande vraiment l’agence Flamingo car ils offrent des prestations à un très bon rapport qualité prix. Les guides parlent espagnol, anglais et français voire allemand (spéciale dédicace à Lace notre guide qui a été super !) et les repas sont supers bons notamment grâce à leur partenariat avec la boulangerie française de San Pedro 😉 Enfin on fait un petit clin d’oeil à Seb, conseillé français très sympa qui nous a convaincu d’opter pour cette agence et qui va lancer d’ici quelques jours son site de bons plans voyage… On vous partagera le lien asap !
  • A savoir : la liaison en bus se fait très bien avec Salta (voir notre article “Roadtrip à Salta”) en Argentine et la route est magnifique ; il est aussi possible de faire l’excursion au Salar de Uyuni depuis San Pedro, les prix sont comparables avec ceux pratiqués en Bolivie (voir notre article “Tupiza, Sud Lipez, Salar de Uyuni”).

4 réactions au sujet de « Les paysages extraterrestres de San Pedro de Atacama »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up