Paracas, Islas Ballestas, Huacachina

Paracas, Islas Ballestas, Huacachina

Après notre pause gourmande à Lima, nous voilà repartis sur les routes en direction du sud et le long de l’océan Pacifique : nous mettons le cap vers Paracas et les Islas Ballestas.

Paracas

Après 7h de bus, nous sommes arrivés à Paracas juste a temps pour voir le coucher du soleil une fois nos affaires déposées à l’hôtel. Ici, outre le village de pêcheur qu’est Paracas, on trouve principalement des hôtels, des restos et des agences organisant des tours dans la région. Nous avons été cependant ravis de voir de nombreux oiseaux (pélicans, mouettes…) rien qu’en nous promenant sur la plage du village.

Après une bonne nuit et un bon p’tit dej, nous avions opté pour une petite excursion à vélo dans la réserve nationale de Paracas, seulement tous les 2. Et là, on a pas été déçu ! Pédalant sur une route souvent bien cabossée au milieu du désert, nos cuisses ont bien senti le voyage (surtout après nos 5 jours de trek au Salkantay), et nous en avons pris plein les yeux. Paysages désertiques, immenses plages où il est trop dangereux de se baigner du fait des grosses vagues et du courant – c’est ici qu’on voit la célèbre playa roja au sable rouge comme l’indique son nom, couleurs incroyables de l’océan… c’était magnifique !

On a tenté une pause dej en haut du petit mirador surplombant la plage Lagunillas, mais on a vite déguerpi en voyant que notre repas attirait les mouettes ! (En même temps on avait amené du thon, du pain et de l’avocat, c’était pas l’idée du siècle). Finalement, On fera notre picnic en posant nos VTT au milieu du désert, situation peu ordinaire !

Après une bonne vingtaine de km en vélo, nous étions de retour à Paracas pour de nouveau admirer le coucher du soleil puis nous poser en terrasse pour boire un pisco sour et manger un bon ceviche dans un petit restaurant qui ne payait pas de mine mais où les tenanciers etaient adorables et avec un très bon rapport qualité / prix.

Islas Ballestas

Le lendemain, départ 8h du matin pour une petite excursion en bateau afin d’explorer les Islas Ballestas, de petites îles au large de Paracas réputées pour la faune qu’elles abritent.

Nous avons pu voir des milliers de pélicans et d’autres oiseaux de la région, une sculpture au nom de candelabre dans les dunes sur la côte, des petits dauphins, plein de cormorans, des lions de mer se prelassant sur les rochers, ou encore quelques pingoins ! Spectacle rare autrement qu’au zoo, et qu’on était bien content de voir.

Huacachina

L’après-midi, nous avions réservé un shuttle pour descendre encore un peu plus au sud dans la région désertique d’Ica : en 1h de route, nous voilà arrivés à l’oasis de Huacachina.

Dans les dunes

Nous étions assez impatients de découvrir cet endroit qui pour beaucoup est magique ; sans vouloir paraître aigris, nous avons surtout trouvé que c’était un lieu extrêmement touristique et qui manque un peu de charme… Nous y sommes restés 1 nuit et 1 jour, ce qui était trop long – en journée il fait tellement chaud qu’on ne peut rien faire, ou alors il faut loger dans un hôtel avec piscine pour chiller une grosse partie de la journée – nous conseillons plutôt de faire une excursion d’un jour max ici.

Bon, cela dit, nous nous sommes prêtés au jeu de l’activité phare du coin : un tour en buggy et un petit apprentissage du sandboard. Là on s’est clairement bien amusé ! Le buggy dans les dunes, c’est un peu comme un tour dans les montagnes russes : ça va vite, c’est surprenant et les gens hurlent et rient parce que c’est bien marrant 🙂 Quant au sandboard, on est pas devenu des pros, mais on a pris plaisir à glisser sur les fesses ou à plat ventre la tête dans le sable. Sans oublier que les paysages avec des dunes à perte de vue c’était vraiment kiffant. Par contre, on était vraiment nombreux, et on a doucement rigolé en payant une taxe supposée financer la préservation des espaces naturels du site quand on a vu le nombre de buggies qui parcouraient le désert et surtout tous les déchets qui trainaient dans le sable…

Une fois revenus de ce petit tour de 2h, nous avons pris un taxi pour Ica afin d’aller prendre un bus de nuit pour Arequipa. Suite de nos aventures au prochain épisode !

Infos pratiques : (spéciale dédicace pour Dany la grand mère géniale de Claire qui semble-t-il lit en détails toutes nos infos pratiques 🙂 1 sol = 0,26 euro durant notre séjour )

  • Bus Lima – Paracas : 43 soles (prix promotionnel disponible sur le site Cruz del sur), 7h de trajet, la compagnie Cruz del Sur est une très bonne compagnie qui offre vraiment un service au top
  • Hôtel Ichtus à Paracas : 100 soles pour une chambre double avec sdb privative, 10 soles le petit dej
  • Excursion dans la réserve de Paracas et les Islas Ballestas : 70 soles par personne tout compris (location de vélo, entrée dans la réserve, tour en bateau, taxe d’entrée dans les îles)
  • Dîner au resto Misti : 59 soles pour 1 énorme pizza + 1 bière
  • Dîner sur le bord de mer : 68 soles pour 2 ceviche avec énorme portion de riz + 2 pisco sours
  • Transfert Paracas – Huacachina : 20 soles / personne, 1h de trajet
  • Hôtel Desert nights à Huacachina : 99 soles pour une chambre double avec sdb partagée, 13 soles le petit dej. On déconseille cet hôtel très bruyant où il y avait des travaux et où les prix sont trop élevés au regard de la prestation proposée
  • Dîner au resto Desert nights : 20 soles le “burger” et la bière
  • Dej au resto Samsara : 43 soles pour 2 pour une salade, des frites et des pates
  • Tour en buggy et sandboard : 30 soles / personne pour 2h d’excursion
  • Taxi Huacachina – Ica : 10 soles (tarif de nuit)

3 réactions au sujet de « Paracas, Islas Ballestas, Huacachina »

Laisser nous un petit commentaire

Défiler vers le haut