Tupiza, Sud Lipez, Salar de Uyuni

Tupiza, Sud Lipez, Salar de Uyuni

Nous voilà donc en Bolivie après avoir passé la frontière entre La Quiaca et Villazon – le passage à pied se fait très facilement et dure environ 5min à chaque poste de douane. Attention à bien se faire tamponner le passeport côté bolivien car on peut passer devant le poste sans se faire contrôler.

On avait vu sur la communauté Tourdumondiste sur Facebook que l’agence La Torre Tours à Tupiza était top pour faire une excursion au Sud Lipez et au Salar de Uyuni – le fameux ! -, d’où notre choix de nous rendre là-bas.

Après un court trajet en van (avec 11 passagers pour 8 places, et une amende que notre chauffeur a prise pour excès de vitesse), nous sommes arrivés à Tupiza en milieu de journée, ce qui nous a permis de visiter la ville l’après-midi (il n’y a pas grand chose à faire, qu’on se le dise…). Petites anecdotes du jour : on a trop bien mangé chez Bambino le midi pour 1 euro 50 chacun, et le soir Claire s’est retrouvée au milieu d’un cours de danse tenu par une retraitée, avec des ados… Scène assez comique.

Le lendemain, on avait opté pour une petite balade à cheval afin de découvrir les environs de Tupiza, une 1ère pour Arnaud (qui s’en souviendra car il a eu “bien mal au cul”) ! D’ailleurs, il semblait plutôt être sur un poney vu sa taille, mais bon… Le trajet a été un peu éprouvant surtout au retour, nos chevaux avaient tellement chaud, faim et soif qu’ils n’arrivaient plus à avancer ! Mais les paysages (montagnes rouges, canyon de l’inca…) étaient très beaux, ce qui ne nous a pas fait regretter notre petite excursion.

Suite à ce petit épisode, nous sommes partis en excursion de 4 jours, direction le Salar !!

Jour 1

Durant le 1er jour, nous avons fait beaucoup de route et avons vu des paysages très montagneux, magnifiques au coucher du soleil. Nous avons pu découvrir la Ciudad del Encanto (cité enchantée), qui ressemble beaucoup à la Cappadoce, et où les formations rocheuses très arrondies (on dirait de la cire) sont le résultat de l’érosion, du vent et de la pluie. Nous avons aussi visité des ruines d’un village colonial espagnol où un gentil petit papy nous a expliqué son histoire. Il y avait également une mine de plusieurs centaines de mètres de profondeur ou les esclaves indigènes allaient chercher du cuivre (nous ne ferons que les premiers mètres). Cette première journée à été aussi l’occasion de découvrir la faune locale : beaucoup de lamas, des vigunas (autre espèce dans le genre mais beaucoup plus fine et plus élégante que les lamas et qui n’est pas domesticable) et quelques autruches.

Nous avons fait la connaissance de nos supers partenaires de jeep : Laura et Samuel, 2 Suisses allemands trop sympas avec qui on a passé un super voyage. Laura (prof de français / anglais / musique / biologie – et oui, en Suisse on enseigne 4 matières différentes) était en fin de voyage après 5 mois en Amérique du Sud, Samuel, biologiste, était ici depuis un peu plus de 2 mois, et nous a partagé sa passion des oiseaux pendant les 4 jours ensemble 🙂 On a aussi fait la connaissance de Laure, Tazio, Mathieu et Nicolas, 4 Français fort sympathiques.

Jour 2

Après une 1ère nuit bien fraîche, nous avons repris la route avec ce jour-là davantage de spots. On a enchaîné les lagunes : blanca (salée), verde (bleu turquoise), colorada (rouge, impressionnante) ; on a aussi pu se baigner dans des sources chaudes et admirer le desierto de Dali (il porte son nom car les paysages font penser à ses peintures) ; enfin, on a observé (et senti !!) le spectacle assez dingue que celui offert par les geysers de soufre  qu’on trouve dans la région du Sud Lipez.

On s’est retrouvé le soir au milieu de nulle part, mais où un petit vieux (un génie ?!) a eu l’idée d’ouvrir aux touristes une sorte de “bar” local avec possibilité de jouer au billard, au babyfoot et au ping pong. Malheureusement, la soirée a vite tournée court, Tazio s’étant déboîté l’épaule sur un superbe smatch. Il a dû partir avec Laure et leur guide à l’hôpital à Uyuni pour finalement se faire envoyer à La Paz. On a bien pensé à eux pendant la suite de l’excursion.

Jour 3

Après une nuit bien froide encore (notre fenêtre a gelé avec la condensation), nous avions le choix pour le 3ème jour d’aller voir d’autres lagunes ou des formations rocheuses atypiques. Nous avons choisi la 2eme option : copa del mondo, roche en forme de chameau… Mais aussi le canyon de l’anaconda, et la laguna negra.

La soirée a été bien stylée aussi dans notre hôtel dont le sol n’était rien d’autre que… du sel, aussi car on a pu prendre une douche (chaude) et qu’il a fait moins froid que les autres nuits, et enfin parce qu’on a découvert le jeu Hanabi qui nous a fait bien rigoler !

Jour 4 – le Salar est à nous !

Après cette petite soirée bien sympa, le réveil l’était un peu moins : 5h, direction l’île Incahuasi, une île recouverte de cactus et qui domine le Salar, pour le lever du soleil. Quelques infos ici : il faut savoir que le Salar est un immense désert de sel de près de 10000 km2, le plus grand au monde pour être exact. Il fut un temps où le Salar était un grand lac (voire une mer) ; l’eau ayant disparu, cela a donné naissance au désert de sel. C’est aujourd’hui, en plus d’un site touristique, une réserve de sel et de lithium (pour faire des batteries) qui a beaucoup de valeur pour la Bolivie.

Comme tous les touristes, on a bien sûr profité du lieu pour faire quelques photos sympas (l’absence de perspective sur le Salar permet de faire joujou avec les objets et les modèles de mannequinat que nous étions tous dans notre groupe). On vous glisse d’ailleurs ci-dessous une petite photo en backstage qui vous permettra de mieux comprendre comment il faut s’y prendre – et du coup qu’on a l’air bien idiot allongé sur le sel pendant 3 plombes pour faire une photo !

En bref, ces 4 jours étaient géniaux, non seulement parce que les paysages étaient fascinants, mais aussi parce que La Torre Tours est vraiment une très bonne agence (la bouffe était trop bonne, les chauffeurs guides hypers prudents et l’organisation au top), et surtout parce qu’on avait un super groupe. C’est donc comme des gosses qu’on a repris nos gros sacs à dos, des souvenirs plein la tête, en direction de Potosi.

La suite au prochain épisode !

Infos pratiques :

  • Van Villazon – La Quiaca : 2h à peine, 25 bolivianos / personne
  • Hotel La Torre Tours à Tupiza : 120 bs pour 1 chambre double avec salle de bain partagée / nuit
  • Resto Y bambino : 15 bs / personne pour entrée / plat / dessert et boisson
  • Resto Rickyicon (rotisserie) : 20 bs pour 1/4 de poulet avec accompagnement
  • Achat d’une carte sim Entel : 10 bs + 50 bs pour une recharge de 1 Go (ligne à ouvrir au centre Entel de Tupiza pour les étrangers)
  • Excursion à cheval : 150 bs / personne pour 3h de balade
  • Excursion dans le sud Lipez : 210 US$ / personne pour 4 jours (tarif valable pour 4 personnes par voiture)
  • Prix du parc pour le Salar : 220 bs / personne

5 réactions au sujet de « Tupiza, Sud Lipez, Salar de Uyuni »

  1. Magnifique ! Vous êtes magnifiques ! Les paysages sont magnifiques ! La vie est magnifique !
    Bonne route ! et bonne route ! et encore bonne route !
    Bisous
    Oncle Phil

Laisser nous un petit commentaire

Scroll Up